Ghita Iraqui: «Nul besoin d’augmenter les quantités lors du ftour ou du shour pour pouvoir «tenir» le lendemain !»

Ghita Iraqui: «Nul besoin d’augmenter les quantités lors du ftour ou du shour pour pouvoir «tenir» le lendemain !»

Questions à Dr Ghita Iraqui, médecin psycho-nutritionniste

«Le plus important est de fractionner son repas du ftour, et non tout manger à la fois, si l’on souhaite perdre du poids».

ALM : Durant le mois de Ramadan, les Marocains ont tendance à prendre du poids. C’est contradictoire avec le principe même du mois sacré. Comment expliquez-vous cela ?

Ghita Iraqui  : Effectivement, ceci est fréquent car on se contente d’un seul repas hypercalorique après une journée de privation, et là le corps va en tirer le maximum, d’autant plus que c’est souvent à base de féculents. Alors que le mois sacré est un mois de foi et de piété, où l’on se met à la place des pauvres, et notre alimentation lors de la rupture doit être très modeste et en quantités modérées. Il n’est nul besoin d’augmenter les quantités lors du ftour ou du shour pour pouvoir «tenir» le lendemain!

En tant que spécialiste de la nutrition, comment évaluez-vous la composition de nos tables de ftour ?

En fait, ça dépend des habitudes de chaque famille et des villes aussi! Entre les Rbatis, les Fassis et les Marrakchis par exemple, il y a une sacrée différence. De ceux qui rompent le jeûne par une «harira» et des dattes et passent directement au dîner à ceux qui aiment une table de ftour pleine de toutes sortes de «ch’hiwates» marocaines, je préfère de loin un repas équilibré fait de salade de crudités et légumes, protéines, sucres lents, du bon gras… et éventuellement un fruit à distance.

Si on vous demandait d’interdire certains aliments, quels seraient-ils ?

Naturellement aucun aliment n’est interdit, car il faut savoir que toute privation entraîne une frustration qui déclenche une addiction ! Alors on se fait plaisir, de tout, mais en mangeant intelligemment et en suivant les règles de la N.I, d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai publié mon livre est de transmettre aux gens les bonnes habitudes alimentaires à adopter, sans aucune interdiction, afin qu’ils puissent facilement retrouver leur équilibre et bien entendu leur poids santé avec.

Pouvez-vous nous donner un menu équilibré à suivre pendant le mois de Ramadan?

Il n’y a pas de menu type à suivre, ce serait trop contraignant, par contre il existe différentes combinaisons qu’on peut suivre afin de profiter des vertus du jeûne et sans prendre du poids. D’abord, comme nous sommes en été, on se contente de 2 repas : le ftour comme dîner et le shour comme petit déjeuner, mais, le plus important est de fractionner son repas du ftour, et non tout manger à la fois, si l’on souhaite perdre du poids. Commencer par rompre le jeûne avec les dattes et de l’eau, prendre un petit bol de soupe avec une «briwa» aux amandes ou bien une «chebbakia», puis attendre au moins 20 à 30 minutes pour prendre la suite. On en profite pour faire sa prière et se reposer un peu. Ensuite on peut choisir de prendre une salade à ce moment-là comme on peut la laisser pour après la prière de «Tarawih», l’essentiel c’est de consommer des nutriments dont le corps a besoin. Après, on peut prendre un tajine ou bien des sources de protéines avec des légumes, pour laisser le fruit une à deux heures après. Petit hic, les personnes souffrant d’hypertriglycéridémie doivent éviter de boire les jus ou de consommer les fruits durant les trois heures avant de se coucher. Le repas du shour doit aussi être riche et contenir du sucre lent, des protéines et du bon gras.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *