Grand Sud : La tournée du progrès

Grand Sud : La tournée du progrès

Relancer l’économie d’une région des plus enclavées, par le lancement de plusieurs projets, notamment dans le tourisme, résorber les problèmes liés à l’habitat et sauvegarder les richesses et les particularités culturelles et architecturales de la ville. Tels semblent être les principaux enjeux de la tournée qu’entreprend SM le Roi Mohammed VI dans la région de Souss-Massa-Drâa. Une tournée qui devrait concerner plusieurs villes de cette région du royaume et que le Souverain a entamée à Ouarzazate.
Ouarzazate où SM Mohammed VI a également inauguré, mercredi, un centre de formation professionnelle au profit des détenus de la prison civile de Ouarzazate; donné le coup d’envoi des travaux de construction d’une maison de l’étudiant et procédé à la pose de la première pierre d’un établissement de formation cinématographique. Une preuve s’il en faut que la sollicitude royale concerne tous les marocains et que l’élément social est et restera le cheval de bataille du Souverain. Mais ce n’est pas tout.
Ouarzazate fait partie de toute une région du Maroc où un développement global passe inévitablement par de grands travaux d’infrastructures. Sa prospérité et le bien-être de sa population ne peuvent se faire qu’à travers des projets à même de créer des richesses locales. Du potentiel, la région en a bel et bien. Et dans plusieurs secteurs. A commencer par le tourisme, dont cette région dispose de précieux atouts, pour le développement d’un tourisme tant culturel que d’évasion. Dans ce grand cadre qu’est le développement de la région, le Souverain a présidé, mardi 25 janvier à Ouarzazate, une séance de travail consacrée à l’examen des projets de développement dans la région Souss-Massa-Drâa en général, et dans les provinces de Ouarzazate et Zagora, en particulier.
Le mot d’ordre est donné. Il n’est autre que de faire des provinces de Ouarzazate et Zagora et de toute région une véritable destination touristique autonome. Et c’est, entre autres, dans cette perspective que s’inscrit le programme de réhabilitation urbaine de la ville de Ouarzazate, qui en est à sa deuxième tranche.
A la place Al Mouahidine et dans la même journée, SM le Roi a suivi des explications relatives à ce projet. Présentée au Souverain le 19 novembre 2003 déjà à Ouarzazate, cette deuxième tranche s’articule autour de la création d’un lotissement d’habitat, la requalification des quartiers sous-équipés et le relogement des habitants des maisons menaçant ruine dans la casbah de Taourirt, en plus de la poursuite de la lutte contre l’habitat insalubre. Elle porte également sur la protection du patrimoine architectural à travers la création d’un espace pour l’exposition des produits de l’artisanat et l’animation touristique.
Etalés sur une superficie de 66 hectares, ces projets, dont le coût global est de l’ordre de 93 millions de dh, devront bénéficier à quelque 5500 ménages. « Les projets intégrés dans le domaine de l’habitat lancés à Ouarzazate et auxquels SM le Roi Mohammed VI accorde un grand intérêt, sont de nature à faire de la ville de Ouarzazate un véritable pôle urbain et touristique », a souligné le ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, Taoufiq Hjira dans des propos relayés par la MAP. Le ministre a également fait état de l’avancement des opérations prévues dans le cadre de la première tranche de ce programme de mise à niveau de la ville, présentées lors de la visite effectuée par SM le Roi à Ouarzazate en novembre 2003, précisant à ce sujet que 30% des travaux ont été réalisés.
SM le Roi s’est également enquis du projet d’un lotissement d’habitats dans la commune urbaine de Ouarzazate. Un projet qui coûtera 80 millions de dh et dont les travaux de la première tranche seront lancés en juillet 2005. SM le Roi s’est également enquis du projet de réhabilitation de certains quartiers du centre de Ouarzazate, portant sur la réalisation de voies à l’intérieur de ces quartiers. Ce projet, qui bénéficiera à 3.300 ménages, nécessite une enveloppe de 7,75 millions de dh. Egalement en question, la création d’une zone touristique dans la commune rurale de Tarmikt qui, située au sud de Ouarzazate, est séparée de la ville par Oued Drâa. D’une enveloppe de 14 millions de dh, ce projet porte sur l’aménagement d’un terrain de 10 lots pour la construction d’hôtels et six autres lots pour la construction de restaurants. Les travaux de ce projet seront lancés en juillet 2005 pour être achevés en juillet 2007. Sur le même site, SM le Roi s’est enquis du projet de solidarité pour le relogement de 50 familles du quartier Stara à la casbah de Taourirt pour une enveloppe de 4,4 millions de dh. SM le Roi a, par la suite, donné le coup d’envoi des travaux d’aménagement de la place Al Mouahidine et des allées avoisinantes, opération qui a nécessité une enveloppe de 11 millions de dh, financée dans le cadre d’un partenariat entre la direction générale des collectivités locales et la municipalité de Ouarzazate. L’enjeu est de taille, l’intérêt porté par SM l’est autant. Ouarzazate et sa région le méritent amplement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *