Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir

Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir

La grippe aviaire se propage dans le monde comme une traînée de poudre. Plusieurs pays d’Asie, d’Europe et d’Afrique sont touchés par cette maladie qui sème la terreur au sein des populations. Bien que les hauts responsables marocains tiennent un discours rassurant en déclarant qu’aucun cas de grippe aviaire n’est recensé dans le pays, le Royaume est également concerné par cette pathologie. Mais qu’est-ce que la grippe aviaire ? Comment attrape-t-on cette maladie ? Et comment peut-on s’en protéger ?
"La grippe aviaire est une maladie qui touche le poulet. Ainsi, il est très dangereux d’en consommer", disent certaines personnes. "On peut attraper cette maladie en mangeant du poulet ou des œufs. Pour se protéger, il faut éviter non seulement ces deux aliments mais également les gâteaux puisqu’ils sont préparés à base d’œufs", rétorquent d’autres. Il faut dire que le peu d’informations dont disposent les citoyens marocains, erronées pour la plupart, est dû au manque de sensibilisation aussi bien de la part des autorités compétentes que des professionnels du secteur.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la grippe aviaire est une maladie contagieuse qui affecte presque toutes les espèces d’oiseaux sauvages ou domestiques.
Chez les volailles domestiques, l’infection peut se traduire par des symptômes bénins comme le plumage ébouriffé et la ponte qui devient moins fréquente. Alors que certains virus dits hautement pathogènes, dont le H5N1, ont des conséquences bien plus graves.
Ils se propagent très rapidement dans les élevages. Le taux de létalité peut avoisiner 100%, la mort survenant souvent dans les 48 heures. Parfois, les virus de la grippe aviaire peuvent être transmis à des mammifères. Quelques cas de contamination humaine ont été relevés. Et toutes les contaminations se sont faites de l’animal à l’homme. Selon l’OMS, l’infection humaine résulte principalement d’un contact direct avec des volailles infectées ou des objets contaminés par leurs déjections. Actuellement, on considère que l’homme est exposé à la maladie lors de l’abattage, du plumage, du dépeçage et de la préparation des volailles infectées avant la cuisson.
Peut-on alors manger ou non de la volaille et des oeufs ?
Selon l’OMS, les volailles et les produits de volailles peuvent être consommés sans danger à condition d’être bien cuits et correctement manipulés pendant la préparation. Le virus H5N1 est sensible à la chaleur. La cuisson détruit en effet le virus. Avant de manger la viande de volaille, il faudra s’assurer que toutes les parties sont bien cuites (la chair ne doit plus être rose). Les œufs devront eux aussi être bien cuits. Les jaunes ne doivent pas être liquides. Cependant, il faut faire attention au risque de "contamination croisée", souligne l’OMS.
Les produits de volailles crus ne doivent pas entrer en contact avec des aliments qui seront mangés crus. Les personnes qui préparent ces aliments devront se laver soigneusement les mains, nettoyer et désinfecter les surfaces utilisées. L’emploi de savon et d’eau chaude suffit.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *