Grippe aviaire: La volaille passe au vaccin

Grippe aviaire: La volaille passe au vaccin

Le vaccin est disponible au Maroc depuis samedi dernier. La vaccination concernera tous les élevages avicoles au niveau national, qu’ils soient touchés ou non par le virus. Une mesure qui figure dans le plan de lutte contre le H9N2 élaboré par l’ONSSA en concertation avec la FISA et les experts du secteur. Quant à la durée de l’opération de vaccination, aucun délai n’a été fixé

Le 8 février dernier, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (Onssa) avait obtenu l’autorisation d’importer le vaccin contre le virus H9N2. Depuis qu’en est-il ?

Le vaccin contre le virus H9N2 disponible

Contacté par ALM, Chawki Jirari, directeur de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), nous a confirmé que le vaccin est disponible au Maroc depuis samedi dernier. «Les vétérinaires privés et les éleveurs ont pu se procurer le vaccin qui est largement disponible», indique M. Jirari. Il est important de noter que contrairement aux éleveurs avicoles qui doivent acheter le vaccin, les élevages de reproducteurs le recevront gratuitement. «Ces élevages vont recevoir le premier vaccin gratuitement par le ministère de la santé. Par contre, il faudra par la suite acheter  les rappels de vaccin», explique le directeur de la FISA.

Vaccination de tous les élevages

La vaccination concernera tous les élevages avicoles au niveau national, qu’ils soient touchés ou non par le virus. Une mesure qui figure dans le plan de lutte contre le H9N2 élaboré par l’ONSSA en concertation avec la FISA et les experts du secteur. Quant à la durée de l’opération de vaccination, aucun délai n’a été fixé. «Celle-ci prendra le temps nécessaire. L’essentiel est de vacciner tout le cheptel avicole», affirme M. Jirari.
Le directeur de la FISA ne manque pas de signaler que pour les volailles qui ont déjà développé des anticorps, la vaccination n’est pas nécessaire. En revanche, celles qui n’ont jamais été touchées par le virus doivent impérativement être vaccinées.

Un virus faiblement pathogène

L’ONSSA et la FISA n’ont cessé de répéter à travers la publication de communiqués que le H9N2 est un virus faiblement pathogène. Ce virus qui est spécifique aux volailles n’est aucunement transmissible à l’Homme. A ce jour, aucun cas d’influenza aviaire hautement pathogène n’a été détecté au Maroc. Et par conséquent, la consommation des viandes de volailles et des œufs ne représente strictement aucun danger pour le consommateur.

La FISA sensibilise, l’ONSSA contrôle

Outre la vaccination, la FISA travaille avec l’ONSSA sur un deuxième axe d’intervention, à savoir le renforcement des barrières sanitaires. La FISA  organisent régulièrement des sessions de formation au niveau des différentes régions du Royaume. Ces formations, qui sont animées par des vétérinaires sanitaires sont axées  sur le renforcement des mesures de biosécurité dans les élevages. «A travers ces rencontres, des vétérinaires expliquent aux éleveurs ce qu’il faut faire face au virus H9N2», souligne le directeur de la FISA. De leur côté, les services vétérinaires assurent le contrôle des unités avicoles pour s’assurer du respect de l’application des normes réglementaires. En cas de constatation de non conformités majeures, ils procèdent à la suspension de l’autorisation de l’exercice de l’activité avicole jusqu’à ce que l’unité en question corrige les insuffisances relevées. Ces contrôles ont lieu en application de la loi 49-99 et ses textes d’application, qui prévoit que  tous les élevages avicoles sont autorisés par les services vétérinaires de l’ONSSA et encadrés par les vétérinaires sanitaires mandatés, qui veillent sur l’application et le maintien des mesures  sanitaires et de biosécurité dans les élevages avicoles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *