Grippe : L’épidémie est bel et bien installée au Maroc

Grippe : L’épidémie est bel et bien installée au Maroc

Le dernier bulletin épidémiologique le confirme

Selon le dernier bulletin épidémiologique du ministère de la santé, l’épidémie de grippe  est bel et bien installée au Maroc. Le «seuil épidémique» appelé également «seuil saisonnier» (estimé pour le Maroc à 1,51 cas de SG (syndrome grippal) pour 100 consultations) est dépassé, signalant que l’activité grippale est devenue épidémique. Les groupes d’âge 25-59 ans et 15-24 ans représentent les proportions les plus élevées, respectivement  avec 29,2 et 21,6%.

La tranche d’âge 60 ans et plus représente (15%), les moins de 5 ans (16,8%) et les 5-14 ans (17,4%). S’agissant de la surveillance virologique, depuis la semaine 37/19 (9 Septembre 2019) à la semaine 50/19, (15 décembre 2019), 384 échantillons nasopharyngés ont été prélevés, dont 45,6% d’IRAS (Infections respiratoires aigües sévères) et 54,4% de syndrome grippal, avec analyse virologique au niveau du laboratoire de référence du ministère. Sur les 384 prélèvements analysés, l’investigation virologique a permis la caractérisation de 119 virus grippaux, dont 1 virus de sous-type A(H1N1)pdm09, 2 virus de sous-type A(H3N2) et 116 virus de type B (97,5%).

La prédominance du virus de type B est observée principalement dans les SG, puisqu’elle y représente un taux de positivité de 47,4% durant la saison 2019/2020. Il faut aussi relever que parmi les 384 prélèvements testés, les groupes d’âge 2-5 ans et 5-15 ans enregistrent les taux de positivité les plus élevés (respectivement 45,8 et 62,5%), pour cette saison comme pour la saison précédente. Cette situation serait principalement due à une forte exposition scolaire. Le seul cas du sous-type A(H1N1)pdm09 est dans le groupe d’âge 2-5 ans.

Signalons qu’au Maroc, la surveillance de la grippe est assurée par un système sentinelle, mis en place par le ministère de la santé et ayant pour objectifs de suivre l’évolution de la grippe saisonnière et d’en estimer la charge de morbidité et de mortalité, ainsi que d’identifier les virus circulants et de surveiller leur sensibilité aux antiviraux. Il est basé sur 2 composantes principales : la surveillance clinique du syndrome grippal (SG) à travers un réseau ambulatoire de 412 centres de santé du secteur public, répartis dans toutes les provinces et préfectures et desservant une population de près de 12 millions d’habitants.

La deuxième composante a trait à la surveillance épidémiologique et virologique du SG et des infections respiratoires aigües sévères (IRAS), pris en charge au niveau de 8 centres de santé et 8 établissements hospitaliers (Tanger, Rabat, Fès, Marrakech, Meknès, Béni Mellal, Oujda et Agadir), ainsi qu’à travers un réseau de 28 médecins exerçant dans des cabinets privés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *