Guelmim: Mobilisation générale pour prévenir les inondations

Guelmim: Mobilisation générale pour prévenir les inondations

Après les inondations exceptionnelles qu’a connues la province de Gulemim fin novembre 2014, avec leur lot de dégâts matériels et humains, le conseil municipal se mobilise pour l’élaboration d’un plan d’orientation pour la protection de la ville de Guelmim des crues, portant notamment sur la mise à jour des données hydrologiques et sur des solutions globales et efficientes pour protéger les quartiers de la ville des inondations.  

Lors de cette réunion à laquelle ont pris part les représentants des autorités publiques et des responsables locaux de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), les intervenants ont détaillé les mesures prises au niveau de cette ville pour prévenir les inondations et éviter le scénario de l’année précédente (plusieurs zones d’habitation et routes étaient submergées par les eaux pluviales).

Ces derniers ont rappelé les projets en cours de réalisation dans cette ville, avec la mise en place d’une digue au niveau de l’Oued Aman Ouchan, afin de dévier ses flux, via un canal, vers l’Oued Oum Laachar, de deux canaux pour diriger les eaux des gorges du Jebel Tirt vers les Oueds d’Oum Laachar et d’Acif Ouzrou, en plus de la construction d’un mur de protection sur 500 m pour protéger l’oasis sportive des crues de l’Oued Acif Ouzrou.

Par ailleurs, le ministère délégué chargé de l’eau a entamé une opération d’aménagement des rives de l’Oued Oum Laachar, afin de protéger la ville de Guelmim, pour un investissement d’environ 8 millions de DH. Cette opération porte sur la construction d’un mur de protection long de 4.350 m sur la rive droite de la rivière et une digue en terre (1.500 m) de l’autre côté.

D’autres projets prévus dans le cadre du programme d’urgence élaboré par ce département, dont six barrages sur les affluents de l’Oued Oum Laachar, qui contribueront à réduire les flux de 10 à 20%. A cela s’ajoutent l’intégration de la carte des catastrophes naturelles dans les documents d’urbanisme et la généralisation de l’usage des systèmes d’alerte sur les grandes rivières.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *