Habib Ben Yahia solidaire avec la Libye

Habib Ben Yahia solidaire avec la Libye

Le secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), Habib Ben Yahia, a exprimé, vendredi, son entière solidarité avec la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, suite à la récente décision des autorités suisses d’interdire à des ressortissants libyens, dont de hautes personnalités politiques, l’accès à leur territoire. Dans un communiqué rendu public, le secrétariat général de l’UMA a «déploré vivement la décision des autorités suisses, ainsi que ses répercussions qui ne servent aucunement les relations entre pays, fondées essentiellement sur la compréhension et le respect mutuels, ainsi que sur le règlement des différends par les voies pacifiques». Rappelant les efforts déployés par l’ensemble des États de l’Union maghrébine «en vue de faire face aux campagnes hostiles menées par les adversaires de l’Islam contre ses symboles et ses valeurs sacrées», le secrétariat général de l’UMA a fait part de son rejet de toute instrumentalisation de ce différend et ses retombées, à des fins qui ne servent pas la promotion de la paix, la sécurité et la stabilité de par le monde. Le secrétariat général de l’UMA s’est, en outre, félicité de la politique d’ouverture adoptée par Tripoli, ainsi que sa volonté d’initier une coopération sérieuse avec la communauté internationale, dans un cadre de compréhension et de respect mutuels. Et d’affirmer que l’UMA forme le vœux que cette crise soit surmontée, conformément à la légalité internationale, «afin que les relations helvético-libyennes recouvrent leur normalité». «La relance de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) est une nécessité, voire une urgence, et les hommes et les femmes d’affaires maghrébins ont un rôle primordial à y jouer», a souligné, mardi à Marrakech, le secrétaire général de cette organisation, Habib Ben Yahia. S’exprimant à la clôture des travaux d’un colloque de deux jours, initié sous le thème «Le rôle des femmes entrepreneurs dans le développement économique des pays de l’UMA», M. Ben Yahia a ajouté que les Petites et Moyennes Entreprises (PME) maghrébines se doivent de préparer la base de la relance de l’intégration maghrébine. Pour rappel, le secrétaire général de l’UMA avait affirmé à Marrakech que «construire ensemble un maghreb économique fondé sur des intérêts communs est impératif majeur, car il s’agit de notre devenir commun», notant qu’il est désormais nécessaire d’œuvrer dans une logique de complémentarité et non de neutralité. Il est temps d’œuvrer la main dans la main en vue de promouvoir un partenariat horizontal maghrébo-maghrébin et de favoriser la complémentarité entre États, entre entreprises, voire entre secteurs, émettant le vœu de voir la Banque maghrébine d’investissement se mettre en place pour assister les promoteurs maghrébins dans la concrétisation de leurs projets.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *