Habitations vétustes : Drames en série

Le lundi 11 mars, vers le coup de 1 heure du matin, 0h 45 minutes exactement, les six membres de la famille Kahouaji, résidant dans un appartement, au premier étage de l’immeuble N° 40, rue Abdelkader Torrès, Derb El Kabir, préfecture Derb Sultan El Fida, se trouvent, chacun dans son lit pour dormir. Soudan, l’imprévu arriva et tourne la vie de cette petite famille en calamité. L’effondrement de la dalle d’une chambre, située au deuxième étage, provoque l’écroulement du plafond de leur habitation.
Tous les membres de la famille restent sous les décombres jusqu’à l’intervention de la protection civile, qui n’a été alertée qu’aux environs de 4 heures du matin. Les victimes furent transportées à l’hôpital Abou El Wafi. Le père, Lahcen Kahouaji, 73 ans et deux de ses fils, Aziz et Amine, âgés respectivement de 14 et 6 ans rendent leur âme à l’hôpital. Alors que la mère, 41 ans et les deux autres fils, Youssef, deux ans et Tarik, huit ans, ont été blessés. Les éléments de la protection civile encerclent encore l’immeuble menaçant ruine pendant la matinée d’hier, en attendant qu’une décision soit prise en vue d’évacuer définitivement l’immeuble en question.
L’habitation, ayant été à l’origine du malheur de cette famille, fait partie des quartiers vétustes et non entretenus dans nos villes. Le même jour à Casablanca, rue 5, N° 29, Derb El Fokara, Derb Sultan El Fida, une dalle d’une chambre à la terrasse s’écroule sans provoquer de dégâts corporels. Après les précipitations du mois de décembre dernier, la ville de Casablanca a également enregistré l’effondrement d’une habitation dans l’ancienne médina. L’on se rappelle, le jeudi 21 février dernier, juste deux jours avant la fête de l’ Aïd Al Adha, lorsque l’effondrement de la façade d’une maison au quartier Safah/Jiar dans la Médina de Fès a fait six morts, trois femmes et trois enfants, et six blessés légers, dont un sapeur-pompier, selon un bilan rendu public le lendemain du drame par la wilaya de Fès.
Lors de ce drame, rappelle-t-on, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dès qu’il a appris la triste nouvelle, a adressé aux familles des victimes innocentes et des blessés, un message de condoléances et de réconfort, comme il a donné ses Hautes instructions aux autorités compétentes pour qu’elles fassent le nécessaire et apportent l’aide d’urgence qui s’impose, afin d’atténuer les souffrances des personnes atteintes et de venir en aide aux familles des victimes. Il faut dire que les cas d’effondrement se multiplient et le nombre de victimes augmente.
Chaque fois que le pays connaît la chute de pluie et le mauvais temps, on assiste à un drame dans une ville. Les habitations vétustes sises, notamment dans les anciens quartiers sont généralement mal entretenues et menacent ruine à n’importe quel moment. Il est temps d’intervenir pour réaménager ces cités anciennes. Il en va de la sécurité et la stabilité des habitants mais aussi de l’esthétique de la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *