Hajj : 25 600 pèlerins marocains au lieu de 32 000

Hajj : 25 600 pèlerins marocains au lieu de 32 000

La Commission royale chargée du pèlerinage a décidé la poursuite de l'application de la décision des autorités saoudiennes stipulant la réduction du quota attribué au Maroc de 20%, soit 25 600 pèlerins au lieu de 32 000.

Dans un communiqué rendu public l'issue d'une réunion à Rabat de la Commission royale présidée par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, le ministère a indiqué qu'il a été décidé de poursuivre l'application du système du tirage au sort dans le cadre de l'opération d'inscription des citoyens désireux de se rendre aux lieux saints au titre de l'année 1437 de l'Hégire dans les différentes préfectures et provinces du Royaume, aussi bien pour l'organisation officielle que celle des agences de voyages agréées.

Cette opération d'inscription au niveau des arrondissements et des caidats sera menée sur un registre unique, a indiqué le ministère, précisant que la Commission royale chargée du pèlerinage a fixé à 45 300 dhs le montant des frais du Hajj organisé par le ministère au titre de l'année 1436.

Le paiement de ces frais se fera en un seul versement et aura lieu entre le 5 et le 16 janvier 2015. Il s'effectuera conformément à la procédure en vigueur, auprès des bureaux d'Al Barid Bank, qui versera les fonds collectés auprès des pèlerins encadrés par le ministère à un compte spécial dédié au pèlerinage à la Trésorerie générale du Royaume après la fin de l'opération. L’opération est valable tant pour l'organisation officielle que pour les agences de voyages agréées.

La commission royale chargée du pèlerinage a insisté sur l'examen médical et l'interdiction du pèlerinage aux personnes inaptes physiquement ou mentalement ou souffrant de graves maladies chroniques, mais aussi aux femmes enceintes de 6 mois et plus, appelant les services du ministère de la Santé à veiller au respect de ces conditions.

De même, la Commission a mis l'accent sur l'engagement des deux transporteurs, en cas de retard ou report de certains voyages, à assurer les services nécessaires au profit des pèlerins, en ce qui est du logement et des vivres et d'autres services à même d'assurer la sécurité et le confort des pèlerins, conformément aux règlements en vigueur dans le domaine de transport aérien.

En dépit des efforts déployés en matière de sensibilisation et d'orientation des pèlerins, à travers les différents moyens d'encadrement, plusieurs problèmes logistiques se posent notamment au niveau des déplacements par autocars et l'accomplissement des rites de Mina et d'Arafat.

Le ministre Ahmed Toufiq a mis l'accent, par ailleurs, sur la nécessité d'expliquer davantage les volets logistiques aux pèlerins, particulièrement les horaires et les mesures à prendre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *