Hamza Achour : «L’alignement dentaire n’est pas le seul critère d’un beau sourire»



ALM : Qu’est-ce qui explique la tendance à porter un appareil d’orthodontie ? Est-ce un effet de mode ou un besoin ?
Dr Hamza Achour : Le fait que l’orthopédie dento-faciale (ODF) s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes, soit en première intention, soit associée à des traitements de prothèse ou à des traitements parodontaux rend les gens plus enthousiastes à porter des appareils orthodontiques. L’âge n’étant plus une cause de contre-indication. Le processus mécanique pour bouger les dents est le même à n’importe quel âge. La différence principale du traitement chez les adultes est que le traitement peut durer un peu plus longtemps parce que les mâchoires ne sont plus en croissance, et qu’il peut devoir être accompagné d’une chirurgie orthognatique (chirurgie des mâchoires). Je ne peux pas vous cacher que bien qu’on ne doit avoir recours à l’appareil orthodontique que dans des cas de malformations, malposition de la face, des maxillaires, des arcades dentaires, et des dents bien sûr, une grande catégorie de gens consulte des médecins pour un traitement orthodontique dont ils n’ont pas besoin, un appareil esthétique comme ils aiment l’appeler.

Dans quel cas on  recommande de porter un appareil ?
Un dépistage précoce est très important. Le praticien de l’art dentaire déterminera, pour chaque situation, le moment le plus propice pour débuter le traitement en fonction de multiples paramètres. Ces paramètres sont liés à la génétique (croissance osseuse), à l’environnement (succion d’un doigt, respiration par la bouche, interposition de la langue pendant la déglutition, etc.), au stade d’évolution de la denture, à l’intensité ou à la gravité de la ou les déformations, et à l’association des différentes déformations (très fréquentes en orthodontie car une déformation primaire induit des déformations secondaires). La maturité de l’enfant et sa capacité à coopérer devront aussi être prises en compte. En orthodontie, le dépistage précoce des anomalies dento-maxillaires ou malocclusions doit se faire sans attendre la limite de 12 ans ou plus, au-delà de laquelle il n’est plus possible d’agir sur les causes des problèmes d’orthodontie, les mâchoires étroites, mais seulement d’en masquer les symptômes, les dents mal implantées.

Quels sont les signes d’anomalies dento-maxillaires ? 
Parmi les signes précoces d’anomalies dento-maxillaires ou malocclusions, annonciateurs de problèmes d’orthodontie qui doivent faire l’objet d’un dépistage précoce, on trouve l’absence d’espaces au stade des dents de lait. On cite aussi des canines de lait pointues et la supraclusion ou le recouvrement, c’est-à-dire la mandibule ou mâchoire du bas est littéralement encastrée sous le maxillaire (mâchoire du haut). On trouve aussi la rétrognathie: la mandibule est petite et en retrait avec un menton fuyant. Par contre, lorsque la mandibule est décalée vers la droite ou la gauche, on parle de latérodéviation. Un seul côté est fonctionnel et l’enfant mastique de manière unilatérale. Sans oublier la prognathie, quand la mandibule est avancée par rapport au maxillaire. La béance est aussi un autre signe d’anomalies dento-maxillaires. C’est quand les dents du haut et du bas ne sont pas en contact et la langue s’interpose entre les arcades.

Faut-il que les dents soient bien alignées pour avoir un beau sourire ?
Qui dit sourire, dit le plus souvent joie, plaisir, séduction et beauté. Si les critères esthétiques d’un beau sourire changent avec les modes, les époques, les cultures, il n’en reste pas moins vrai que le plus souvent, sourire rime avec beauté et beauté avec santé ou l’inverse.
Pour la plupart d’entre nous, il est assez difficile de définir ce qu’est un beau sourire. C’est, en fait, une question d’harmonie. C’est le premier signe extérieur d’une personne sympathique ou charmeuse et attendrissante. Le sourire dégage une synergie. Actuellement, on parle plus de sourire dans le visage: une harmonie architecturale de la face, de sourire des dents: une harmonie du sourire et harmonie occlusale c’est-à-dire une coordination et un positionnement des dents entre elles. Mais lorsque les dents sont déchaussées et que vous ressemblez parfois à Dracula, il est impossible d’arborer un franc sourire. Or ne pensez pas que le déchaussement des dents intervient avec l’âge, car il peut commencer très tôt, voire dès l’adolescence et de façon peu visible. Une gencive qui est gonflée et qui saigne est un signe d’alerte. Les taches et la couleur des dents jouent un rôle prépondérant sur le sourire, pas moins que les caries et le tartre dentaire. Il est aussi à signaler que la forme et la grandeur des dents comptent aussi, ce qui revient à dire que l’alignement dentaire n’est pas le seul critère d’un beau sourire.

Les différents appareils d’orthodontie ont-ils le même effet ?
Qui dit différents appareils, dit différents effets et le choix de l’appareil dépend du cas à diagnostiquer. Parfois on est même obligé d’avoir recours à multiples appareils. Le choix de l’appareil dépend aussi de l’âge du patient. Pour ces raisons et pour bien d’autres, le chirurgien-dentiste omnipraticien, le stomatologue ou l’orthodontiste, choisissent un appareil orthopédique amovible, c’est-à-dire un appareil généralement doté d’une ou de plusieurs vis à tourner, sur le maxillaire du haut, du bas ou les deux. Il n’est pas fixé sur les dents et peut être enlevé pour être nettoyé. Il peut aussi recourir à un appareil fixe, qui ressemble à l’appareil amovible, mais qui est fixé sur les dents et ne peut pas être ôté de la bouche. Un système de boîtiers et de fils (broches), comprenant des boîtiers collés sur le devant de chaque dent et un fil métallique aligne toutes ces dents, peut être également utilisé. Aussi l’orthodontie invisible, technologie récente, consiste-t-elle à aligner les dents par un système de gouttières transparentes qu’il faut changer toutes les deux ou trois semaines. L’orthodontiste peut, de même, utiliser le mainteneur d’espace, qui ressemble à un appareil amovible, mais sans vis à tourner. Il est plus souvent porté sur le maxillaire du haut. De surcroît, le système de boîtiers linguaux, technologie aussi récente et très coûteuse, constitue des boîtiers collés sur le derrière des dents pour qu’ils ne paraissent pas.

Dans quel cas peut-on recourir à la chirurgie ?
La chirurgie des maxillaires ou la chirurgie du squelette facial peut faire partie d’un traitement orthodontique chez l’adulte ou l’adolescent, mais dans ce cas le traitement est toujours double. Elle est conseillée dans les cas ou seul le port d’un appareil s’avère inefficace, surtout quand la croissance des mâchoires est terminée. C’est le cas des prognathes, des rétrognathes, des asymétries faciales, des dysharmonies faciales. Il s’agit cependant de plans de traitement lourds qui ne doivent être proposés qu’à des patients motivés. Si une chirurgie est indiquée, il est habituellement nécessaire d’avoir aussi recours à l’orthodontie pour corriger les malpositions dentaires avant de corriger la relation des mâchoires. Et c’est souvent le sexe féminin qui recourt à cette solution.


Ce qu’il faut savoir sur  le port d’un appareil dentaire
«Dans certains cas, des racines dentaires peuvent se raccourcir pendant le traitement : c’est la résorption radiculaire. Il n’est pas possible de prévoir individuellement le risque encouru même si des facteurs de risques individuels sont évoqués. Parfois une légère perte osseuse, le plus souvent sans gravité, peut être observée à la fin du traitement. Les patients présentant un support osseux affaibli se révèlent plus sensibles à ce type d’effets secondaires», explique Dr Achour Hamza. Et d’ajouter : «Il est parfois observé, lors d’un traitement d’orthodontie, une diminution des papilles interdentaires qui sera à l’origine de l’apparition d’un petit «triangle noir», entre les dents à la jonction de ces dernières avec la gencive. Au cours du traitement orthodontique, des troubles sous-jacents des articulations temporo-mandibulaires ou du comportement neuromusculaire peuvent parfois se révéler».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *