Hannibal Kadhafi porte plainte contre le canton de Genève

Le fils du leader libyen, Hannibal Kadhafi, a porté plainte et réclame des réparations au canton de Genève et au journal la Tribune de Genève pour la diffusion en septembre de deux photos d’identité prises lors de son arrestation en 2008, a indiqué, mardi, la justice helvétique. «M. Hannibal Kadhafi a formé, par acte déposé au greffe du Tribunal le 17 décembre 2009, une action en responsabilité et en protection de la personnalité à l’encontre de l’Etat de Genève (canton), de la Société anonyme de la Tribune de Genève et de l’un de ses journalistes», explique le tribunal de première instance de Genève dans un communiqué. «Le demandeur conclut notamment à la constatation du caractère illicite de l’atteinte portée à sa personnalité», ajoute-t-il. Hannibal Kadhafi réclame ainsi des réparations pour le «tort moral» qu’il dit avoir subi après la publication, dans la Tribune de Genève du 4 septembre 2009, de deux photos le montrant de face et de profil, mal rasé et les cheveux défaits. Ces images avaient été prises par la police genevoise lors de son arrestation en juillet 2008 pour mauvais traitements sur deux domestiques. Le fils de Mouammar Kadhafi avait été relâché au bout de trois jours après le paiement d’une caution d’un demi-million de francs suisses (334.000 euros). Cette affaire a provoqué une grave crise diplomatique entre Berne et Tripoli qui retient depuis en rétorsion deux hommes d’affaires suisses. La publication dans la presse de ces photos d’identité a, selon le président suisse, fait capoter en septembre le retour de ces deux hommes en Suisse. La publication de ces photos «a été ressentie à Tripoli comme une humiliation», a expliqué fin novembre Hans-Rudolf Merz.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *