Harmonisation des procédures pénales arabes

Les participants au colloque international sur « la modernisation des parquets dans les pays arabes: réalités et perspectives » ont appelé, samedi à Marrakech, à l’harmonisation des procédures pénales nationales avec les normes internationales et à l’élaboration d’une politique arabe claire en matière pénale.
A la clôture de cette rencontre de deux jours initiée par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) et la Fondation des Nations unies, en collaboration avec le ministère de la Justice, l’accent a été mis sur la nécessité notamment de dynamiser les procédures relatives à la protection des droits de l’Homme et de doter les parquets de ressources humaines et de moyens techniques leur permettant d’assumer convenablement leur mission. Les congressistes ont recommandé l’intensification de la coopération entre les parquets arabes à travers la mise en place d’un bureau de coordination qui sera chargé également de la réalisation d’études scientifiques se rapportant à la modernisation des parquets dans le monde arabe.
Dans une déclaration à la MAP, Adil Mohammed Abdellatif (PNUD) a relevé l’existence d’une ferme volonté arabe de réformer et de moderniser les parquets, notamment dans les cinq pays arabes (Maroc, Egypte, Jordanie, Liban et Yémen) qui ont été choisis par le Programme des Nations unies pour élaborer une étude sur la réalité des parquets dans le monde arabe.
Après avoir fait part de l’existence de compétences arabes capables de conduire les opérations de réforme et de modernisation, il a dans ce contexte invité la communauté internationale à apporter son soutien auxdites opérations, notamment celles liées à la garantie des libertés et des droits de l’Homme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *