Hausse vertigineuse des températures à Marrakech : ce qu’en pensent les habitants

Hausse vertigineuse des températures à Marrakech : ce qu’en pensent les habitants

«On n’a jamais vu ça ! J’habite la ville de Marrakech depuis ma tendre enfance et c’est la première fois qu’on fait face à de telles conditions météorologiques»

Le mercure frôle les 47 degrés à Marrakech. Une situation que les Marrakchis, connus pour leur humour, n’ont cessé de commenter sur les réseaux sociaux. Certains ont choisi de quitter la ville le temps que cette vague de chaleur se dissipe, d’autres retenus par leurs préoccupations n’ont guère le choix que de subir la loi de la nature. Fatima, grand-mère de 6 petits enfants, est native de la ville, celle-ci confie : «On n’a jamais vu ça ! J’habite la ville de Marrakech depuis ma tendre enfance et c’est la première fois qu’on fait face à de telles conditions météorologiques».

La septuagénaire, tout en ironisan,t explique que même son frigo s’est arrêté de fonctionner et que la climatisation installée dans son appartement ne marche plus. «A cause de ce climat, j’ai des difficultés à dormir la nuit. J’ai donc décidé de voyager à destination de Casablanca chez mes enfants».
Fatima souligne également que ses enfants s’inquiètent pour elle et que c’est aussi pour les rassurer qu’elle fera le déplacement. La grand-mère confie avec humour que désormais il est possible de faire cuire ses repas sans utiliser le four, le soleil peu très bien faire l’affaire. La vieille dame conclut par dire que le climat de la ville fait partie de son charme. «Cette situation n’a pas empêché les estivants d’affluer sur la ville ocre», indique-t-elle. «Comme vous pouvez le voir le soir, la place Jamaa El fnaa est bondée de monde. Les gens aiment Marrakech et continueront de venir, la ville des sept saints est bénie». Halima, quant à elle, est mère de la petite wijdane agée de 7 ans, la mère de famille habite Marrakech depuis qu’elle s’est mariée il y a dix ans. Originaire de la ville de Salé, elle souligne: «Je ne me suis jamais habituée à la hausse de température que connaît la ville pendant l’été. Mais je dois dire que cette année est exceptionnelle».
Cette femme explique qu’elle sort la nuit avec sa fille et son mari les matelas pour dormir dans la terrasse de leur maison. «Nous n’avons pas le choix, même le ventilateur dégage la chaleur», ironise-t-elle.

Une ville où il fait bon vivre
Mohamed pour sa part est originaire de la ville d’Agadir, il est chauffeur de taxi depuis plus de dix ans dans la ville ocre. Celui-ci confie qu’il commence très tôt le matin avant la levée du soleil. Le chauffeur de taxi explique que même au petit matin les températures sont très élevées. «J’ai une astuce très simple pour supporter ce climat, comme vous pouvez le constater mon taxi ne dispose pas d’un système de climatisation, pour me rafraîchir pendant la journée je mets une bouteille glacée que je fixe devant un petit ventilateur à pile».

Adepte des réseaux sociaux, le chauffeur de taxi souligne que les gens exagèrent parfois sur la hausse des températures dans la ville. «Marrakech n’est pas la seule ville du Maroc où il fait extrêmement chaud, il y a aussi Fès, Beni Mellal et les régions du Sud». Ahmed conclut par dire qu’il a pris l’habitude de travailler en pleine canicule et qu’il faut juste prendre ses précautions comme ne pas s’exposer trop longtemps au soleil et se rafraîchir de temps à autres.

Dans un hôtel non loin du centre-ville, Said travaille comme agent de sécurité, celui-ci souligne que travailler en plein soleil est un des aléas de son métier. «Il est difficile d’exercer dans ces conditions mais on s’y fait, il faut bien gagner sa vie», indique-t-il. Said est un amoureux de la ville de Marrakech, il confie à cet égard qu’il ne quittera la ville pour rien au monde «lorsque j’ai du temps libre, je vais avec mes amis à la vallée d’Ourika et à Setti Fatma pour admirer ses cascades et se rafraîchir».
Le jeune agent de sécurité conclut qu’il fait bon vivre à Marrakech, son climat et la bonne humeur de ses habitants restent indétrônables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *