octobre 16, 2017

HCP : Deux femmes chefs de ménage sur trois sont divorcées ou veuves

HCP : Deux femmes chefs de ménage  sur trois sont divorcées ou veuves

La moitié des femmes chefs de ménage (51%) est âgée de plus de 54 ans contre le tiers (34%) de leurs homologues masculins.

Au Maroc, deux femmes chefs de ménage sur trois sont divorcées ou veuves. C’est ce qui ressort d’une note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée à l’occasion de la journée nationale de la femme. Les femmes chefs de ménage veuves représentent 55% (654.647) et les divorcées 14% (170.265). Toujours selon les données du HCP, un ménage sur six est dirigé par une femme. Sur les 7.313.806 ménages recensés en 2014, les femmes sont à la tête de 1.186.901 ménages.  Cette proportion est plus élevée en milieu urbain (896.091 ménages) qu’en milieu rural (290.810 ménages). Il faut aussi noter qu’une femme chef de ménage sur cinq vit seule (20,9%, soit 248.005) contre 4,6% parmi les hommes (279.226).

La moitié des femmes chefs de ménage (51%) est âgée de plus de 54 ans contre le tiers (34%) de leurs homologues masculins. Signalons également que les ménages dirigés par les femmes sont en moyenne de taille plus petite que ceux dont le chef est un homme. Ils englobent en moyenne 3,4 personnes contre 4,8. Ces femmes sont majoritairement analphabètes. En effet, l’analphabétisme touche 65% des femmes chefs de ménage, soit presque le double de leurs homologues masculins (34%). 67% d’entre elles n’ont aucun niveau scolaire. Elles ne sont que 17% à avoir fréquenté le secondaire ou le supérieur contre 32% pour le sexe masculin.

Ces femmes sont faiblement intégrées au marché du travail. Leur taux d’activité n’est que de 30% contre 81% pour les hommes. Autre constat : les ménages dirigés par des femmes vivent dans des logements moins à l’étroit que ceux dirigés par des hommes mais moins bien équipés. Avec un taux d’occupation de 1,29 personne par pièce, les membres des ménages dirigés par des femmes vivent en moyenne à presque 13 personnes dans dix pièces. Ils sont moins à l’étroit que les membres des ménages dont le chef est un homme.

Ces derniers vivent à presque 18 personnes dans dix pièces, avec un taux d’occupation de 1,76 personne par pièce. Cela dit, les femmes occupent des logements dont le nombre de pièces est bien inférieur aux logements occupés par des ménages dirigés par des hommes. 39,4% des ménages dirigés par les femmes (468.042 ménages) occupent des logements d’une ou de deux pièces et 13,4% (159.049) des logements de cinq pièces et plus, contre respectivement 33,8% (20.72.833 ménages) et 16,3% (997.930) des ménages dirigés par les hommes.

Dans sa note, le HCP fait aussi remarquer que les logements des ménages dirigés par les femmes disposent de moins d’équipements de base que ceux des ménages dirigés par les hommes. En effet, 91,4% des ménages ayant pour chef une femme disposent d’une cuisine et 52,3% d’une salle de bains contre respectivement 94 et 58% parmi les ménages dirigés par les hommes. Enfin, 90,3% des ménages ayant à leur tête une femme possèdent un téléphone portable et 21,9% un ordinateur contre respectivement 95,1 et 26,1% parmi les ménages dirigés par les hommes.

La région de Guelmim enregistre la plus forte proportion

En tenant compte de la répartition des chefs de ménage par région, le HCP signale que la région de Guelmim-Oued Noun enregistre la proportion la plus importante avec 16.838 ménages, soit 18,7%. Viennent ensuite  la région de Béni Mellal-Khénifra avec 18% (93.389 ménages), suivie du Grand Casablanca-Settat  avec 17,4% (271.463 ménages) et Rabat-Salé-Kenitra avec 17,3% (176.052 ménages). Les autres régions enregistrent des proportions plus faibles. La  région de Laayoune-Sakia El Hamra comprend 11.876 ménages (15,1%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima compte 119.886 ménages (15%)  et Marrakech-Safi 126.289 ménages (13,6%).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *