HCP, Maroc: L’effectif des femmes âgées devrait atteindre 5,4 millions à l’horizon 2050

HCP, Maroc: L’effectif des femmes âgées devrait atteindre 5,4 millions à l’horizon 2050

Le nombre des femmes âgées au Maroc, de 60 ans et plus, devrait atteindre 5,4 millions en 2050 sur un total de 10 millions, soit 700.000 de plus que les hommes, contre 1,5 million en 2012 (100.000 de plus que les hommes), selon les projections du Haut-commissariat au Plan (HCP).
Cette progression est tributaire à une espérance de vie des femmes plus élevée, estimée à 75,6 ans à la naissance (contre 73,9 ans pour les hommes) et à 21,6 ans à 60 ans (contre 19,5 ans), relève le HCP dans un communiqué traitant la situation des femmes âgées au Maroc, à l’occasion de leur journée nationale.
En effet, l’effectif des personnes âgées est passé de 833.000 à 2,9 millions entre 1960 et 2012, soit un rythme annuel d’augmentation de 2,4 pc (supérieur à celui de l’ensemble de la population du Maroc qui se situe à 2 pc), et devrait passer à 3,3 pc d’ici 2050, contre 0,6 pc pour l’ensemble de la population du Maroc.
Dans ce contexte, la tranche âge de 60 ans et plus représenterait un poids démographique de 24,5 pc contre 9 pc actuellement, une progression qui s’explique par la hausse de l’espérance de vie à la naissance de 47 ans au début des années soixante à 74,8 ans en 2010 et de l’arrivée aux âges avancés de cohortes nombreuses issues d’époques à fécondité élevée.
Par ailleurs, l’âge d’entrée au premier mariage des femmes (26,6 ans en 2010) relativement précoce par rapport à celui des hommes (31,4 ans) conjugué à une proportion moins élevée de remariage des femmes ayant rompu leur première union (8,5 pc contre 14,5 pc) accroît le risque relatif pour la femme de se retrouver à 60 ans en situation de veuvage, voire de vivre seule.
La proportion des personnes âgées veuves est dix fois plus élevée parmi les femmes (51 pc) que parmi les hommes (5 pc) et celle des personnes âgées vivant seules est près de quatre fois plus importante (7,7 pc et 2,0 pc, respectivement). Les femmes âgées sont ainsi beaucoup plus exposées que les hommes à finir seules leur vie.
Cette situation engendre une faible participation à la vie active, notamment entre les femmes âgées, dont seulement 11 pc d’elles disposent d’un travail contre 36 pc des hommes, souvent en tant qu’aides familiales (57 pc).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *