Héritage : La FIDH appelle le Maroc à garantir l’égalité

Héritage : La FIDH appelle le Maroc à garantir l’égalité

«Les dispositions du Code de la famille relatives à l’héritage sont discriminatoires et particulièrement défavorables d’une part aux enfants de sexe féminin et d’autre part au conjoint survivant.

L’homme reçoit le double de la part reçue par une femme», déplore la Fédération et ses organisations partenaires au Maroc dans un communiqué conjoint.

L’ONG internationale note que malgré la réforme du Code de la famille en 2004 qui a touché un seul point dans le système successoral, plusieurs autres dispositions demeurent inégalitaires, notamment la succession entre un musulman et un non-musulman.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *