Hommage – Bhija Simou : L’historienne et la dame des archives

Hommage – Bhija Simou : L’historienne et la dame des archives

C’est une historienne passionnée qui sait se transformer en fourmi infatigable. Elle est surnommée «gardienne de la mémoire collective» et «dame des archives».

Il s’agit de Bhija Simou, directrice des Archives Royales. Cette spécialiste d’histoire militaire et contemporaine a pu donner une nouvelle impulsion à cette institution essentielle qui collecte, classe et communique les documents sur l’histoire de l’État marocain. Il faut dire que cette éminente historienne a mené une brillante carrière universitaire, au niveau de l’enseignement, qui l’a menée en 2002 au poste de professeur d’histoire contemporaine à la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Mohammed V.

Mme Simou participe également à la promotion des projets à caractère culturel et scientifique. Elle a été commissaire de nombreuses expositions culturelles inédites organisées au Maroc et à l’étranger. Parmi lesquelles il y a lieu de citer «Mohammed V De Gaulle, compagnons de la Libération», «L’Armée marocaine, traditions et ouverture». «Leclerc au Maroc» et autres. Bhija Simou est aussi membre de l’Académie des sciences d’Outre-mer et du comité scientifique Aliph à Paris. Elle a bénéficié de la reconnaissance nationale et internationale.

D’ailleurs, elle a été distinguée par plusieurs nominations dont notamment le Wissam Al Arch de l’Ordre d’officier en 2014 et faite Officier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur de la République française en 2017.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *