Hygiène de vie Vs maladies chroniques

Hygiène de vie Vs maladies chroniques

C’est formel ! Au Maroc, 75% des décès seraient imputables aux maladies chroniques. C’est ce que vient de révéler la récente étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Alors que ces maladies chroniques, connues aussi sous le terme «maladies non-transmissibles» telles que le cancer, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’insuffisance rénale ou autres, sont en grande partie évitables. Selon l’OMS, on compte actuellement environ 2 millions de diabétiques, et entre 4 et 6 millions de personnes hypertendues. Aussi, d’après le registre de cancer de la région du Grand Casablanca, 35.000 nouveaux cas de cancer surviennent chaque année. Dans le même sillage, le tabagisme concerne 18% des Marocains âgés de 15 ans et plus, dont 9,5% sont encore élèves en milieu scolaire âgés de 13 à 15 ans. La consommation de sel est estimée entre 10 et 12 grammes par jour, alors que la recommandation de l’OMS est de moins de 5 g par jour.

Les chiffres concernant la pratique d’une activité physique montrent que seuls 18,6% des personnes adultes de plus de 18 ans pratiquent une activité sportive régulière d’intensité modérée à intense. Adopter un mode de vie sain et équilibré est devenu une nécessité pour tous. Surtout quand il s’agit de prévenir des maladies chroniques.

La recette du ministère…
Opter pour une bonne hygiène de vie ? Oui. Mais comment ? A cette question le ministère de la santé compte apporter plus qu‘une réponse. Une «première campagne nationale de promotion des modes de vie sains», destinée à toute la population marocaine, se tient du 18 avril au 16 mai. Adultes et enfants seront sensibilisés à comment choisir le meilleur pour leur santé et connaîtront les comportements quotidiens à adopter, afin de lutter contre les facteurs de risques des principales maladies chroniques. En effet, selon l’OMS, la majorité des maladies cardio-vasculaires, les cas d’insuffisance rénale, diabète et aussi cancers dépendent étroitement, en amont, du régime sanitaire-alimentaire qu’entretient le Marocain durant son quotidien. Trois facteurs de risques sont à souligner : le tabagisme, le manque d’activité physique (voire la sédentarité) et l’alimentation malsaine.

Une campagne dans tout le pays
La première édition de la campagne nationale de promotion des modes de vie sains vise à véhiculer des messages éducationnels au niveau de tout le Maroc. Le citoyen marocain sera averti de l’importance d’adhérer à une alimentation plus saine, développer une activité physique régulière et contenir le danger de la première cigarette, surtout pour les adolescents. Durant la trentaine de jours à venir, une large campagne d’information est déployée dans tous le pays, ayant un caractère plus éducatif qu’informatif. En parallèle, professionnels de la santé, représentants du ministère de tutelle et aussi organisations non-gouvernementales auront l’occasion de profiter de réunions d’information et de sensibilisation.

D’autres activités de proximité aux niveaux régional et provincial sont également au programme. De même, plusieurs centres de santé et équipes sanitaires mobiles régionales seront le siège de séances éducatives dédiées au grand public. Et pour faciliter l’accès à tous au monde de la vie saine, le ministère de la santé a également investi les réseaux sociaux et développé un portail électronique «www.sehati.gov.ma» ainsi que des applications pour smartphones «Sehati-Maroc».

 

Maryem Laftouty

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *