IDH : le Maroc parmi les dix pays les plus performants

IDH : le Maroc parmi les dix pays les plus performants

Le Maroc a effectué des progrès significatifs en matière de développement humain. Le rapport 2010 du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), intitulé «La vraie richesse des nations: les chemins du développement humain», indique que le Maroc fait partie des «10 pays les plus performants» en termes d’indice de développement humain au cours des 40 dernières années (1970-2010). Sur les 10 pays qui ont réalisé le «plus de progrès» sur l’IDH par rapport à leur point de départ il y a quarante ans, le Maroc arrive à la 10ème place. Figure en tête de liste le Sultanat d’Oman suivi de la Chine, le Népal, l’Indonésie, l’Arabie Saoudite, le Laos, la Tunisie, la Corée du Sud et l’Algérie. Ce rapport analyse les tendances sur les 40 dernières années de 135 pays qui représentent 92% de la population mondiale. Les 10 pays suivants au palmarès des pays dont l’IDH a le plus progressé comprennent plusieurs pays à faibles revenus notamment l’Éthiopie (11ème), le Cambodge (15ème) et le Bénin (18ème). Des 135 pays étudiés, seuls trois pays, la République démocratique du Congo, la Zambie et le Zimbabwe ont un IDH plus bas aujourd’hui qu’en 1970. Cette année, le Rapport comprend de nouveaux classements IDH 2010, et plusieurs indicateurs clés ont été modifiés. Les 10 premiers pays au classement 2010 par IDH sont la Norvège, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, l’Irlande, le Lichtenstein, les Pays-Bas, le Canada, la Suède et l’Allemagne. Le Maroc arrive à la 114ème place loin derrière la Tunisie ( 81e) et l’Algérie (84e). Au bas des classements IDH se trouvent dans l’ordre : le Mali, le Burkina Faso, le Libéria, le Tchad, la Guinée-Bissau, le Mozambique, le Burundi, le Niger, la République démocratique du Congo et le Zimbabwe.
Ce Rapport indique que dans l’ensemble, les populations sont aujourd’hui en meilleure santé, plus riches et mieux éduquées qu’auparavant. Globalement «les résultats en matière de santé et d’éducation se ressemblent de plus en plus entre les pays pauvres et les pays riches», selon le rapport. «En moyenne, on peut donc considérer que la vie dans les pays en développement ressemble plus à la vie dans un pays développé, du moins en ce qui concerne ces indicateurs de santé et d’éducation de base, que cela n’était le cas voilà 40 ans ou même 20 ans», écrit le PNUD. En ce qui concerne les revenus, la tendance reste à la divergence : la plupart des pays riches deviennent toujours plus riches tandis que la croissance reste hors de portée d’un grand nombre de nations pauvres. La croissance économique s’est révélée quant à elle extrêmement inégale tout à la fois entre les pays à croissance rapide et au sein du groupe de ceux bénéficiant d’un progrès national d’ensemble. Le Rapport note toutefois les différences de développement humain dans le monde, si elles se réduisent, demeurent énormes. Selon ledit rapport, les progrès restent très inégaux et pourraient ne pas être durables en raison du changement climatique. Le Rapport sur le développement humain 2010 a introduit de nouveaux indices:l’indice de développement humain ajusté aux inégalités, l’indice d’inégalité de genre, l’indice de pauvreté multidimensionnelle. Ce rapport appelle à une recherche approfondie et de meilleures données pour évaluer les défis dans d’autres dimensions critiques du développement humain, notamment l’autonomisation politique et la soutenabilité environnementale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *