Il était une fois la conférence de Tanger

A l’occasion du 44ème anniversaire de la Conférence de Tanger, tenue au Palais Marshan du 27 au 30 avril 1958, avec la participation des trois grands partis maghrébins : l’Istiqlal du Maroc, le Néo-Destour de la Tunisie et le Front de libération nationale de l’Algérie, des intellectuels marocains décident de débattre de l’unité du Maghreb.
La conférence de 1958 avait déclaré, dans l’une de ses résolutions, que « consciente d’exprimer la volonté unanime des peuples du Maghreb arabe d’unir leur destin dans la solidarité étroite de leurs intérêts, elle décide d’oeuvrer à la réalisation de cette union (et) considère que la forme fédérale réponde le mieux aux réalités des pays participants». l’unité des sentiments, de la géographie, de l’histoire, de la civilisation et de la religion ont dû imprimer un enthousiasme particulier au projet, qui proposait l’institution d’une assemblée consultative du Maghreb arabe, issue des assemblées nationales locales de Tunisie, du Maroc et du conseil national de la révolution algérienne, avec pour compétence l’étude des questions d’intérêt commun et la formulation des recommandations aux organes exécutifs locaux. A l’issue des travaux de cette rencontre maghrébine, feu SM Mohammed V avait déclaré, lors d’une audience accordée, dans son palais de Casablanca, aux délégués de la conférence de Tanger, que « l’unité de l’Afrique du nord est l’un de nos plus grands espoirs et nous sommes convaincus que, maintenant, nous allons entrer dans une phase des réalisations », avant de conclure que c’est une heureuse coïncidence que la fête du travail soit célébrée en même temps que la naissance du Maghreb arabe.
Il a fallu attendre près de trois décennies, émaillées de flux et de reflux entre les pays de la région, mais toujours fidèles à l’esprit de Tanger, pour voir ce voeu se concrétiser par la création de l’union du Maghreb arabe (UMA), en février 1989, à Marrakech. 44 ans après la conférence de Tanger, le voeu reste intact, les aspirations les mêmes et l’esprit unioniste n’a pas pris une ride.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *