Il faut réaliser l’unité de Casablanca

ALM : Le mandat du Conseil actuel de la CUC touche à sa fin. Quelles sont les réalisations effectuées durant cette période ?
Saâd Abassi : Il faut dire d’abord que la Communauté urbaine de Casablanca n’avait aucune existence réelle. La première des choses que le conseil actuel a faite, est de redynamiser la CUC pour qu’elle joue pleinement son rôle. Depuis 2001, plusieurs projets ont été lancés dans différents secteurs de la capitale économique. Aujourd’hui, les travaux ont commencé par la réfection de plus de 140 kilomètres de chaussées sur les principaux boulevards et artères de la métropole. Le coût du projet s’élève à plus de 300 millions de dirhams. Les travaux vont être effectués par des sociétés spécialisées, reconnues par l’Etat, et seront conformes aux rapports LPEE. Une étude a été effectuée sur les boulevards de la ville et les travaux seront exécutés selon les données de l’étude réalisée par un laboratoire spécialisé.
Et pour rendre la circulation fluide dans la ville, des passages souterrains sont également programmés. Après la réfection de la chaussée du boulevard 2 mars, les travaux vont commencer pour la réalisation d’un passage au niveau de rond-point d’Europe. Ces travaux vont perturber la circulation dans la ville pendant une petite période, mais les Casablancais comprendront que c’est de leur intérêt et de celui de leur ville qu’il s’agit.  En ce qui concerne l’éclairage des boulevards et des artères, le problème est définitivement réglé. Au niveau des espaces verts et des parcs de jeux et de divertissement, beaucoup de choses ont été effectuées, six salles couvertes de sports, Sidi Moumen, Bouchentouf, Annassi, Bouskoura, Ben M’sik, et ce problème sera définitivement réglé avec les 100 hectares que feu S.M.
Hassan II a offerts à la ville.
Ce don du défunt Roi a été, dans l’acte des âdouls, destiné aux espaces verts et de loisirs. Maintenant, la CUC va lancer un appel à manifestation d’intérêt international pour choisir le meilleur dossier et commencer les travaux. Au niveau des transports publics en commun, le dossier est complexe, mais des améliorations ont été enregistrées. Puisque le métro est encore loin, nous pensons au trameway. C’est la formule la plus simple, la plus efficace et la moins chère.
Pour le ramassage des ordures ménagères, la gestion sera déléguée à des sociétés privées spécialisées en la matière. Ainsi, la ville sera dotée de camions construits uniquement pour le ramassage des ordures.

Etes-vous satisfait de votre bilan?
Je ne suis pas satisfait. Quand on aime son pays, son Roi et sa ville, il faut toujours travailler davantage et aller de l’avant. Si l’on est satisfait, on va croiser les bras et ne rien faire. Une ville comme Casablanca est en développement croissant sur tous les plans, urbanistique, démographique, industriel, etc. Il faut accompagner ce développement. La Communauté urbaine, et bientôt le conseil de la ville, doivent suivre de près l’évolution de la ville et réaliser des projets qui répondent à l’attente de la population casablancaise. Pendant une période de deux ans seulement, le Conseil actuel a réalisé beaucoup de choses pour la capitale économique du pays. Et comme je l’ai dit, ce n’est pas fini. Il faut encore travailler et aller de l’avant pour accompagner le développement de la ville.

D’après vous, quel est le dossier prioritaire pour le prochain Conseil de la ville ?
Le prochain Conseil de la ville est appelé à faire un certain équilibre entre les communes et les arrondissements. Par exemple, la commune urbaine de Sidi Belyout a toujours un excèdent budgétaire important, au moment où la commune de Moulay Youssef, juste à côté d’elle, est toujours déficitaire. En plus, il faut œuvrer pour unir la ville. L’objectif est de réaliser l’unité de la ville par la réalisation des projets structurants, sans oublier, bien entendu, le suivi des projets lancés par le conseil actuel. Et je pense que les études effectuées et les projets lancés par l’actuel conseil faciliteront la tâche au prochain maire de la métropole.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *