Ils cambriolent pour se marier

Ils cambriolent pour se marier

Ils se sont rencontrés, pour la première fois, en 2003, dans un bus de transport en commun à Casablanca. C’était un dimanche, jour de leur repos ! Mohamed était assis sur le banc qui se trouvait derrière Aïcha. Une petite secousse de bus était suffisante pour qu’ils engagent une conversation illimitée. Agé de 28 ans, il était serveur dans un café. Quant à Aïcha, elle avait 22 ans et travaillait en tant que femme de ménage chez une famille. Au fil de la conversation, les deux jeunes se sont échangé des mots d’admiration. Avant de descendre du bus, ils se sont mis d’accord pour se rencontrer la semaine d’après.
Dimanche suivant, ils se sont rencontrés dans un café de la ville. «C’est la première fois que j’accompagne un jeune homme dans un café », lui a-t-elle affirmé. «J’avais une relation avec une fille. Malheureusement, elle m’a trompé. Cet incident m’a fait beaucoup souffrir. J’avais décidé de ne plus entretenir de relation avec une femme. Quand je t’ai croisée, j’ai senti une certaine sérénité avec toi», lui a-t-il dit. Ses mots avaient une résonance particulière dans ses oreilles. Personne auparavant ne lui a exprimé de tels sentiments. Dès la deuxième rencontre, Aïcha est tombée amoureuse de Mohamed. Elle ne pensait qu’à lui. Mohamed lui a affirmé un jour qu’il rêve de mener une vie stable, honnête et digne. Il lui a même demandé de l’aider à oublier l’échec de sa première expérience. « Je souhaite me marier avec toi et fonder une famille », lui a-t-il avoué. Aïcha ne parlait pas trop, elle se contentait de l’écouter. Quand ils ont quitté le café, ils ont fixé un autre rendez-vous. Et d’un dimanche à l’autre, leur relation s’est consolidée et devenait de plus en plus sérieuse. Aïcha était aux anges. Elle était heureuse en sa compagnie. Elle ne supportait pas l’idée de le perdre. Elle avait déjà entendu plusieurs histoires de certains jeunes hommes qui tournent le dos à leurs copines une fois qu’ils ont satisfait leurs besoins. Elle ne pensait pas que Mohamed soit de cette catégorie. « Seul le lien du mariage peut me garantir qu’il restera à jamais auprès de moi », pense-t-elle. Elle a commencé alors à encourager Mohamed pour se présenter à sa famille et demander sa main. « Je voudrais bien rencontrer tes parents et te demander en mariage mais je n’ai pas assez d’argent.», lui a-t-il rétorqué sur un ton ferme.
Est-ce qu’il mentait ? Elle ne savait rien. En tout cas, elle avait une confiance aveugle en lui. Par ailleurs, elle souhaitait se libérer de la corvée du travail dans les maisons.
En attendant que Mohamed se présente à sa famille, Aïcha a cédé à ses avances. Ils mènent une vie intime comme n’importe quel couple. Deux ans plus tard, il s’est retrouvé sans emploi. Il a été licencié de son travail. Aïcha a commencé alors à lui verser une somme d’argent chaque mois pour payer son loyer et subvenir à ses besoins.
« Mon employeur peut t’aider à trouver un travail », lui a-t-elle assuré. Effectivement, elle l’a présenté à ses employeurs en tant que son fiancé. Ils l’ont accueilli chaleureusement et ils l’ont rassuré de faire leur effort pour lui trouver un emploi. Cependant, Mohamed a une autre idée plutôt satanique en tête. Il pensait combrioler l’appartement de ses employeurs. Pour réussir son coup, il a sollicité l’aide de sa maîtresse Aïcha. Au début, elle a hésité. Mais, Mohamed a fini par la convaincre. Elle lui a donné la clé de l’appartement. Le jour « J », il est arrivé à l’appartement. Il l’a ouvert pour y rentrer sans attirer l’attention du concierge. Il a mis la main sur des bijoux en or, une somme de mille dirhams, et quelques effets vestimentaires.
Cependant, ils ont été appréhendés. Ainsi, le tribunal a condamné Mohamed à cinq ans de réclusion criminelle et Aïcha a écopé d’un an de prison ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *