Immigration clandestine: Près de 3.500 personnes ont perdu la vie en 2014 en traversant la Méditerranée

Immigration clandestine: Près de 3.500 personnes ont perdu la vie en 2014 en traversant la Méditerranée

D’après les chiffres publiés par le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), plus de 207.000 migrants ont tenté de traverser la Méditerranée. Soit à peu près le triple du précédent record de 2011. Cette même année, au moins 3.419 migrants qui ont perdu la vie en empruntant cette même voie.

Dimanche 4 janvier, onze personnes ont été «repérées par la garde civile à 10 milles nautique de la côte de Grenade», apprend-on de la MAP. Aussitôt arrêtés, ces clandestins sont transférés vers le port de Motril à Grenade. Selon la loi espagnole sur les étrangers, après être pris en charge par les volontaires de la Croix-Rouge espagnole, ces migrants sont remis à la police espagnoler afin d’être placés dans des centres d’internement des étrangers en situation irrégulière en prévision de leur rapatriement dans leurs pays d’origine.

Tous adultes, ces nouveaux migrants s’ajoutent aux 50 autres interceptés vendredi à bord d’une embarcation près de l’île d’Alboran, en Méditerranée. La barque sur laquelle se trouvaient «47 hommes, une femme et deux mineurs, a été abordée alors qu’elle naviguait à 5 milles nautiques au nord-est de l’île d’Alboran», indique la même source. Il est à noter que malgré les efforts déployés par les autorités afin de limiter ces tentatives, l’année 2015 ne s’annonce pas moins active en matière d’immigration clandestine. En effet, depuis le 30 décembre, ils sont près de 150 migrants à être secourus au large de l’Espagne alors qu’ils tentaient pour la plupart de traverser à bord d’embarcations de fortune la Méditerranée.

Selon l’AFP, l’accélération de la cadence de ces tentatives se justifie. «Le rythme des découvertes de fragiles embarcations chargées de migrants s’est accéléré depuis une semaine au large de l’Andalousie, les passeurs profitant probablement du beau temps et d’une mer calme», lit-on sur une dépêche de l’agence française. Citant les services d’urgence espagnols, cette dernière précise que la plus importante opération de sauvetage est celle ayant lieu vendredi dernier où un ferry avait alerté de la présence d’un bateau transportant 53 personnes près de l’île d’Alboran. Le même jour, une autre embarcation transportant 10 personnes a été interceptée un peu plus à l’est.

Les chiffres se succèdent. Si l’on se base sur les données communiquées par les services de secours, 26 personnes avaient été repérées dans cette même zone le 31 décembre 2014. «La veille, c’est dans les eaux de l’océan Atlantique, au large de l’archipel des Canaries, qui se situe à la latitude du sud du Maroc, que 41 personnes avaient été secourues», ajoute-t-on.

Dans ce même sens, il y a lieu de citer ici les deux cargos abandonnés à la dérive ces derniers jours au large de l’Italie avec plus de 1.200 clandestins à bord. Il faut dire que, pour rejoindre «l’eldorado», tous les moyens sont mis à l’oeuvre quel que soit le prix à payer, quitte à ce que ce soit sa propre vie.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *