Immigration en Italie : L’ANAPEC lève toute équivoque

Immigration en Italie : L’ANAPEC lève toute équivoque

Le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des Compétences (ANAPEC), Rached Chafik, a souligné lors d’un point de presse, organisé mardi soir à Rabat, que l’Agence n’a aucun lien avec la société Sunrise Maroc qui assure des formations pour l’immigration en Italie.
En fait, l’Anapec a bien signé une convention avec une société italienne pour la formation et l’insertion en Italie de 40 Marocains. Cette société s’appelle Sunrise Communication. « En vertu de cette convention, la formation de ces 40 Marocains a déjà commencé », souligne Rached. Vingt candidats ont été admis gratuitement à l’OFPPT et les vingt autres à l’Institut de tourisme de Mohammédia. En effet, les postes à pourvoir, en Italie, sont dans le secteur du bâtiment et du tourisme.
Quant à Sunrise Maroc, probablement une filiale de Sunrise Communication, elle n’intervient nullement dans cette convention. Pourtant, elle exhibe, illégalement, la convention signée avec Sunrise Communication et fait croire à des jeunes Marocains, naïfs, que la formation qu’ils paieront à 40.000 DH leur donnera droit à un travail en Italie. « Aberrant! », lance Rached. « Les autorités publiques devraient se saisir de cette affaire avant qu’il ne soit trop tard », prévient-il. Son souci premier est qu’il n’y ait pas d’amalgame. En clair, la convention avec Sunrise Communication est toujours valable. En outre, lors de ce point de presse, Rached a affirmé que l’Anapec compte mettre en place 300 bornes informatiques à travers le territoire national d’ici fin décembre 2004 visant à offrir un service à distance dans les localités où l’Agence n’a pas de représentation. L’ANAPEC a contribué à intégrer plus de 40.000 demandeurs d’emploi de septembre 2001 à fin 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *