Immigration : L’administration électronique au service des MRE

Le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger célèbre, ce vendredi 8 août, la journée nationale de la communauté marocaine résidant à l’étranger. À cette occasion, une rencontre nationale a lieu à Rabat en coordination avec les ministères de la Modernisation des secteurs publics et de l’Intérieur. «L’administration électronique au service des Marocains du monde», tel est le thème qui a été retenu pour cette année. Le choix de ce thème n’est pas un pur hasard. Selon Mohamed Ameur, ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, ce choix s’explique par les difficultés que rencontrent les Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans leurs relations avec l’administration. L’amélioration des services administratifs offerts aux MRE figure parmi les priorités du gouvernement. Depuis quelques années, le Maroc a entrepris des réformes qui visent à moderniser l’administration marocaine afin de la rendre plus accessible  et plus proche des citoyens.
Une grande importance a été accordée ces dernières années au chantier de l’administration électronique en vue de permettre aux citoyens d’accéder aux services administratifs en ligne. Le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger a  d’ailleurs élaboré et mis en service un système d’information et de traitement des doléances et requêtes des Marocains du monde. Notons que l’élargissement de la carte de la représentation consulaire marocaine et le développement de l’administration électronique figurent parmi les principaux axes du plan d’action 2008-2012 élaborée par le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger. Cette journée constitue une occasion pour l’administration et les différents opérateurs publics privés pour faire connaître les principaux produits et services dédiés aux Marocains du monde qu’ils ont développés. Le département de Mohamed Ameur se penche actuellement sur l’examen de la mise en place d’un observatoire des MRE pour évaluer l’état des lieux, produire une base de données et suivre de près les transformations que connaît cette communauté dans différents pays. Le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger organisera par la suite des rencontres régionales à Nador, Béni Mellal, Ouarzazate et Al-Hoceima qui seront marquées par la présentation des initiatives du ministère dans différents domaines en faveur des MRE.
Pour rappel, la communauté marocaine résidant à l’étranger a presque doublé en effectif en l’espace de quinze ans, passant de 1.634.520 en 1992 à plus de 3.200.000 fin 2007. L’Europe abrite plus de 80% des Marocains à l’étranger, viennent après les pays arabes du Golfe avec 9%, puis l’Amérique du Nord avec 6%. Les Marocains sont désormais présents dans différents secteurs : commerce et industrie, éducation et enseignement supérieur, culture et sports. Parmi les nouvelles générations, certains membres occupent de hauts postes de responsabilité dans leurs pays d’accueil au niveau national, régional et local.


Plan d’action 2008-2012


La stratégie élaborée par le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger s’articule autour de quatre principaux volets. Le premier concerne  le renforcement de l’enseignement de la langue arabe dont  l’objectif fixé est de faire bénéficier à l’horizon 2012 de cet enseignement 120.000 enfants au lieu des  60.000 actuellement. Le second se réfère au renforcement de l’encadrement religieux et ce afin que l’enseignement de la religion se fasse dans le respect de nos valeurs et de notre culture islamique. Le troisième volet se rapporte à la création d’espaces culturels, en partenariat avec les pays d’accueil . A ce sujet, un premier espace culturel, Maroc Flamand, sera inauguré avant la fin de l’année 2008. Quant au dernier volet, il consiste en l’élargissement de la carte de représentation consulaire marocaine et le développement de l’administration électronique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *