Impliquer les régions dans le développement local

Dès son accession au Trône, SM le Roi Mohammed VI a mis en place une nouvelle  stratégie  qui vise l’implication des régions dans le développement local. En effet, plusieurs agences de développement ont été créées dans plusieurs régions du Maroc. Parmi ces agences, on trouve l’Agence de développement social. Aujourd’hui, elles sont au nombre de seize implantées dans : Rabat, Casablanca, Kénitra, Fès, Meknès, Oujda, Tanger, Béni Mellal, Safi, Settat, Marrakech, Agadir, Guelmim, Laâyoune, Dakhla et Al Hoceïma.
Ces agences ont procédé à l’adaptation de leur organisation centrale et régionale pour servir et accompagner la stratégie de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) lancée par SM le Roi Mohammed VI. La stratégie de cette agence vise à l’identification des opérations, à exécuter et à évaluer de l’impact des différents projets de la région. L’ADS s’est renforcée par la signature, le 22 septembre 2006 à Béni Mellal, d’une convention cadre entre le comité de pilotage de l’INDH et l’ADS. Cette approche a également permis de renforcer la coopération entre l’ADS et les collectivités locales, avec la mise en place de fonds de développement local (FDL). Ce fonds est initié par l’ADS en concertation avec la direction générale des collectivités locales (DGCL).
Ce cadre de partenariat contractuel a permis d’alléger la lourdeur et la complexité des procédures propres aux collectivités locales, pour accélérer la réalisation des projets de développement. Entre son  démarrage effectif en 2002 et le 30 septembre 2007, l’ADS a financé 1687 projets pour 2.895.003 bénéficiaires, répartis sur toutes les provinces et préfectures du royaume. Le coût global a atteint les 741,60 millions de dirhams, avec une contribution de l’ADS de 314,58 millions de dirhams. Autre agence a été créée officiellement dans le sillage de l’Initiative royale pour le développement des régions de l’Oriental. Il s’agit de l’Agence de l’Oriental énoncée lors du discours royal 18 mars 2003 à Oujda. L’Agence de l’Oriental a pour mission d’apporter son appui et son assistance aux acteurs nationaux et locaux pour la mise en œuvre des programmes de développement dans la région de l’Oriental du Royaume. Cette initiative Royale se traduit par un investissement public global de 30 milliards de dirhams à l’horizon 2010 dans cette région. Et sur Hautes instructions de SM le Roi, l’Agence pour la promotion et le développement économique et social a été créée dans les provinces du Sud. Cette agence a pour mission d’étudier et de proposer des stratégies de développement, de fédérer les efforts des différents départements ministériels et de rechercher les moyens de financement nécessaires en vue de favoriser la conception et la réalisation de projets à impact économique et social. L’intervention de l’Agence du Sud porte sur 58% du territoire marocain (Guelmim-Es-Smara, Laâyoune-Boujdour-Sakia-El-Hamra et Oued-Dahab-Lagouira) et sur une multitude de secteurs d’activité économique. Et pour promouvoir les régions du Nord, une autre institution a été créée en 1996. Il s’agit de l’agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces du Nord. Cette agence est placée sous la tutelle du Premier ministre et administrée par un Conseil d’administration présidé par le Premier ministre et composé de ministres, présidents de régions et présidents des assemblées préfectorales et provinciales. Le ressort territorial d’intervention de l’agence comprend l’ensemble des communes urbaines et rurales des préfectures et provinces de Tanger Asilah, Fahs Anjra, Tétouan, Fnideq-M’Diq, Chefchaouen, Larache, Al Hoceima, Taounate et Taza.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *