Impôts, douane et sécurité sociale : Les attentes des MRE au menu d’une rencontre à Casablanca

«Les attentes des Marocains immigrés face aux impôts, la douane et la sécurité sociale» est le thème d’une journée d’étude organisée, mardi à Casablanca, par la Fédération des Amicales des travailleurs et commerçants marocains en France. Initiée en partenariat avec la Chambre du commerce, d’industrie et de services de Casablanca, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la campagne de sensibilisation lancée par la Fédération au profit de la communauté marocaine établie en France et de la célébration de la journée nationale des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Intervenant à l’ouverture de cette journée d’étude, le représentant du ministère chargé la Communauté marocaine résidant à l’étranger, El Houcein Akrajay, a mis l’accent sur le rôle important des MRE dans le développement économique et social de leur pays d’origine. Il a rappelé les principales priorités du plan national (2008-2012) visant la promotion de la situation des MRE, estimant que cette rencontre constitue une occasion pour jeter la lumière sur les efforts déployés par le gouvernement dans ce sens. De son côté, le président de la Fédération des Amicales des travailleurs et commerçants marocains en France, Mohamed Chbicheb, s’est attardé sur les problèmes sociaux que rencontrent les immigrés marocains de la première génération après leur retraite. Il a également qualifié de «sensibles» pour les MRE les questions relatives aux impôts, la douane et à la sécurité sociale. Pour sa part, le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca, Ahmed Qammous, a indiqué que cette rencontre vise à contribuer à trouver des solutions aux problèmes auxquels font face les MRE dans ces domaines et à sensibiliser et encourager la communauté marocaine établie à l’étranger à investir dans le Royaume. Il a aussi mis en exergue l’expérience et l’expertise acquises par les compétences et cadres marocains résidant à l’étranger dans différents domaines, dont le Royaume doit tirer profit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *