INDH à Guercif : Des ateliers de formation au profit de plusieurs acteurs locaux

INDH à Guercif : Des ateliers de formation au profit de plusieurs acteurs locaux

La mise en œuvre des programmes de l’INDH au niveau de la province repose sur l’exécution des procédures inhérentes à chaque programme et l’accompagnement des porteurs de projets.

Le coup d’envoi d’une série de sessions de formation devant profiter à plusieurs acteurs locaux a été donné, lundi à Guercif, dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ces formations, qui s’étaleront sur une durée de 26 jours, ont pour objectifs de renforcer les acquis et de permettre aux bénéficiaires de s’approprier les connaissances et outils nécessaires pour une gestion optimale des projets de l’INDH, leur évaluation et leur continuité. Intervenant à cette occasion, le gouverneur de la province de Guercif, Hassan Belmahi, a indiqué que la mise en œuvre des programmes de l’INDH au niveau de la province repose sur l’exécution des procédures inhérentes à chaque programme et l’accompagnement des porteurs de projets, outre le respect de toutes les opérations s’inscrivant dans le cadre de ce grand chantier de développement.

Les précédentes sessions de formation ont considérablement contribué à l’évolution des expertises et expériences qui doivent être mises à profit par les différents acteurs pour une meilleure contribution au développement local, a-t-il dit, appelant, par la même occasion, à davantage d’efforts et de coordination avec les partenaires dans le but de dynamiser le développement à l’échelle locale.

Les sessions de formation portent sur plusieurs thématiques, notamment «La gestion des risques», «La communication et la dynamique d’équipe», «La gestion des centres d’accueil et des centres sociaux de proximité», «L’évaluation des programmes et projets de l’INDH» et «Le renforcement des activités génératrices de revenu».

Doivent profiter notamment de ces ateliers, les membres des comités locaux de l’INDH, les représentants des services extérieurs, les fonctionnaires relevant des collectivités territoriales et les gestionnaires des coopératives et des associations actives dans le domaine de l’INDH.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *