Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné huit places au classement

Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné huit places au classement

Transparency International vient de dévoiler l’indice de perception de la corruption 2018

Une importante avancée pour le Maroc en matière de lutte contre la corruption. Le Royaume a nettement amélioré son positionnement dans l’indice de perception de la corruption de Transparency international. Il fait partie des dix premiers pays au monde à avoir réalisé un bon score dans cet indice couvrant l’année 2018. Ainsi, le Maroc se positionne au 73ème rang gagnant ainsi 8 places dans ce classement qui cible 180 pays. Quant au scoring, le Maroc s’est vu attribuer trois points supplémentaires en 2018, soit 43/100 contre 40/100 l’année précédente. De par cette performance, le Maroc occupe au même titre que la Tunisie le premier rang au Maghreb. Le Royaume est par ailleurs sixième dans le monde arabe et neuvième en Afrique.

L’amélioration relevée par Transparency International consacre les efforts engagés par le Maroc en matière de lutte contre la corruption. Le gouvernement a entrepris dans ce sens plusieurs mesures et actions. Citons en particulier la promulgation de la loi sur l’accès à l’information qui a permis au Maroc d’intégrer le partenariat pour un gouvernement ouvert (Open Government Partnership–OGP), réseau multilatéral de gouvernements et d’organisations de la société civile engagés dans la lutte contre la corruption. Rappelons qu’en 2018, la Norvège a repris sa place de pays le moins corrompu au monde.

L’indice a classé le pays nordique en tête des 180 pays avec une note de 88 /100, un point de mieux que la Nouvelle-Zélande, détentrice du premier rang l’année dernière, et trois points de mieux que la Finlande, Singapour, la Suède et la Suisse. Le Danemark a été cité comme un pays peu actif en termes d’exportation de corruption à l’étranger. La Norvège, les Pays-Bas, le Canada et le Luxembourg complètent le top 10. Le bas du tableau est dominé par les pays confrontés aux conflits. La Somalie termine au dernier rang avec un score de 10 sur 100, précédée par la Syrie, le Soudan du Sud, le Yémen et la Corée du Nord. L’Allemagne et le Royaume-Uni sont arrivés au 11ème rang, devant l’Australie (13), le Japon (18), les États-Unis (22), la Corée du Sud (45), l’Inde (78), la Chine (87), le Brésil (105), la Russie et le Mexique (138) et le Nigeria (144).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *