Inédit ! les enfants admis à l’école publique dès 5 ans

Inédit ! les enfants admis à l’école publique dès 5 ans

Le ministre de l’éducation nationale annonce aussi que l’anglais sera enseigné dès la première année du collège dans deux ans

Dès la rentrée prochaine, les enfants âgés de cinq ans et demi seront admis à l’école publique. L’information a été révélée par Mohamed Hassad, ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ce n’est pas tout. Le ministre affirme que les enfants âgés de quatre ans seront, eux aussi, acceptés d’une manière progressive pour garantir un accès meilleur à l’enseignement préscolaire en vue de sa généralisation à l’horizon 2027. Selon la même source, la formation des éducateurs du préscolaire sera assurée par les établissements de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

S’agissant des langues, la rentrée prochaine sera marquée par le développement des méthodes d’apprentissage de la langue arabe à la première année de l’enseignement primaire ainsi que l’introduction de la langue française dans le cursus selon la méthode de l’apprentissage oral. Dans les lycées, les matières scientifiques verront l’introduction des termes en langue française dès la rentrée 2017.

Concernant la langue anglaise, le ministère annonce que la rentrée scolaire 2018-2019 sera marquée par la généralisation de l’apprentissage de cette langue dès la troisième année du collège. Dans deux années c’est-à-dire en 2019-2020, la langue anglaise sera enseignée à la première et à la deuxième années du collège.

Le ministère de l’éducation nationale veut également faire le pari du baccalauréat professionnel. Le ministre de tutelle affirme que son département se dirige à diversifier encore l’offre du baccalauréat professionnel pour atteindre au cours des quatre prochaines années les 10% des élèves au lycée. En parallèle et dès 2018, le ministère compte réduire les autres filières au lycée. Il sera question au cours de cette même année d’introduire un encadrement nouveau pour le contrôle continu ainsi que de revoir l’examen du baccalauréat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *