Infections intestinales : 82 cas recensés et un premier décès

Infections intestinales : 82 cas recensés et un premier décès

Des cas d’infections intestinales ont été signalés, dimanche dernier,  par le ministère de la santé. Les investigations  cliniques et épidémiologiques du ministère ont  recensé au total 82 cas au niveau de la localité Aghlane dans la province de Tata. Dans un communiqué publié mercredi, le ministère rassure en précisant que la plupart des cas présentent des symptômes bénins.

Sur les 82 cas recensés, 18 personnes ont présenté des signes avancés. Parmi celles-ci, 6 ont été hospitalisées au niveau du Centre hospitalier provincial de Tata le 18 novembre  et 12 autres  le 19 novembre. Ce type d’infection a déjà causé un décès. Une  femme de 22 ans est  morte  suite à une complication de sa maladie. Aucun autre cas n’a été notifié pour l’instant. Le ministère de la santé suit de près la situation épidémiologique.

Des analyses de laboratoire sont actuellement menées au niveau de l’Institut d’hygiène à Rabat pour identifier le germe en cause et déterminer la source de contamination. Quant à l’état de santé des malades, le département de tutelle affirme que les personnes hospitalisées sont sous traitement et leur état s’améliore. Depuis la notification de ces cas, le ministère de la santé  a mis en place un  dispositif de surveillance. Il a aussi été procédé à un renforcement des mesures d’hygiène par les autorités sanitaires et locales. A titre préventif, une campagne de sensibilisation  en matière d’utilisation d’eau saine et d’hygiène vient d’être lancée. L’objectif étant de sensibiliser les habitants par rapport aux gestes sains à adopter pour éviter d’éventuelles contaminations. 

Rappelons que l’infection intestinale est  une infection de la paroi de l’appareil digestif dans sa globalité (estomac, duodénum, intestin grêle, colon, rectum et anus) ou de l’intestin (duodénum, intestin grêle, colon, rectum et anus). Les infections intestinales sont dues la plupart du temps au niveau de l’hygiène de vie.

Ces infections  (bactéries, virus, parasites) se transmettent par l’eau, par les aliments et de façon inter-humaine via les mains souillées par les fèces. Quant aux symptômes des infections intestinales, tout commence par l’apparition des crampes abdominales répétitives. La diarrhée vient par la suite renforcer les crampes abdominales. Un malade atteint d’une infection intestinale est également sujet à une forte nausée entraînant des vomissements.

Ainsi, l’alliance entre la diarrhée et le vomissement entraîne chez le patient la déshydratation. D’autres symptômes comme les maux de tête, la perte d’appétit, le grincement de dents ou encore la dépression permettent d’identifier les infections intestinales. La transmission inter-humaine peut être réduite par des mesures d’hygiène simples: lavage soigneux des mains avant de faire la cuisine, de passer à table et après être allé aux toilettes.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *