INFO COM : Ambiance de fête

Vendredi 16H 30. Le hall de l’hôtel Hilton connaît une vie inhabituelle. Beaucoup de gens qui se connaissent se saluent, discutent. Des ministres, des journalistes de la presse écrite, de l’audiovisuel. Des photographes, des techniciens. Le service public est dominant. Outre le personnel du ministère de la Communication, la MAP, la TVM et 2M sont largement représentés. Et puis, presque toute la presse. Le nouveau locataire de la rue Assilah, Nabil Benabdallah, est omniprésent. Il bouge, va à la rencontre des gens et reçoit encore les félicitations. Chacun à sa manière donne son avis au nouveau ministre sur les chantiers urgents à mener. A coups de «si vous voulez réussir»… Le comment se veut aussi détaillé, parfois.
Le ministre écoute, promet de travailler avec les professionnels et de demeurer ouvert à toutes les bonnes idées. 16H 45. Les invités de Sa Majesté, les hommes et les femmes de la presse nationale, conviés à un ftour dînatoire offert par le Souverain, s’installent à table. Conseillers de S.M. le Roi, ministres, anciens et nouveaux, et journalistes se mêlent un peu. Des absents de taille, cependant, parmi les ministres ex-journalistes.
L’ancien rédacteur en chef d’Attahrir et le directeur politique de Libé ne sont pas de la fête. Heureusement, il y a Si Mohamed El Gahs, souriant et égal à lui-même. Il fondra, après le dîner, dans la foule des journalistes pour discuter à bâtons rompus. Les nouveaux ministres présents, appelés pour la première fois à la haute responsabilité, ont du mal à cacher leur gêne et leur timidité. L’hypoglycémie y est pour quelque chose, en cette période de jeûne. 17H. Nabil Benabdallah monte à la tribune pour remercier tout le parterre des invités, venus nombreux pour célébrer la Journée internationale de l’information et de la communication.
Avant de céder la parole au Conseiller de Sa Majesté, Abdelaziz Meziane Belafkih, pour qu’il donne lecture au message Royal. L’assistance est silencieuse, attentive à tous les mots, à toutes les phrases, à l’arrière texte. Rien ne semble échapper à sa vigilance. Le message Royal sera ponctué d’applaudissements nourris. A chaque passage fort. 17H 20. Fin du message Royal. L’ambiance reprend son droit. Les discussions aussi.
En attendant la rupture du jeûne. 17H 30. Un moment de silence et de détente. On reprend quelques forces, après une journée d’abstinence. Les discussions reprennent. Nabil Benabdallah reprend la parole pour remercier encore l’assistance, dire la fierté des journalistes marocains du geste et des gestes de S.M. le Roi. Il réaffirmera la volonté du gouvernement de résoudre les problèmes du secteur et la nécessité de lancer une véritable politique pour accompagner les réformes préconisées par le Souverain. Un autre rendez-vous attend. Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) organise une soirée artistique pour célébrer la journée nationale de l’information et de la communication. Une fête qui connaîtra un grand succès. Le théâtre Mohamed V est archi comble.
Younès Moujahid, Secrétaire général du SNPM, y prendra la parole pour faire un bref bilan. Les avancées et les attentes sont numérisées. Un film sur l’histoire et les luttes du syndicat et des journalistes sera projeté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *