Infractions au code de la route: Plus de 30.000 appels inutiles

Infractions au code de la route: Plus de 30.000 appels inutiles

Du 2 mars au 20 mars 2016, le centre d’appels 46-46 pour la dénonciation des infractions  au code de la route a reçu 56.799 appels.

Selon les chiffres du ministère délégué chargé du transport,  30.169 appels ont été abandonnés par les citoyens avant la prise en charge par les opérateurs du centre.  Ce qui montre que plus de la moitié de ces appels sont inutiles. Sur le total des appels, seulement  12.939 ont été  traités par les opérateurs. Ces appels concernent la dénonciation de 189 autocars, 174 autres véhicules (bus, camions, taxis, …). Quant au reste, il s’agit de demandes de renseignements ou des appels hors sujet. Il faut aussi relever que  13.638 appels ont été reçus en dehors des horaires de travail du centre.

Par ailleurs,  les contrôleurs des transports et de la circulation routière relevant des différentes directions régionales de l’équipement, du transport et de la logistique ont intercepté 113 autocars dont 42 en infraction aux lois en vigueur. Les sanctions et les mesures nécessaires ont été prises à l’encontre des contrevenants.

Notons que  le non-respect de la vitesse, le surnombre de voyageurs, le non fonctionnement du chronotachygraphe, l’usure des pneus, le défaut de présentation des documents de transport, de l’attestation d’assurance, de la carte du conducteur professionnel, de la carte grise et du permis de conduire constituent les principales causes des infractions  enregistrées.

Pour la réussite de cette opération, le ministère  appelle  tous les citoyens à continuer à participer à cette action pour dénoncer toute infraction commise par un chauffeur de transport public voyageur, qui pourrait constituer une menace pour les usagers de la route.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *