Infrastructures : Les régions du Sud comptent de nouveaux projets

La Royal Air Maroc (RAM) envisage la mise en place d’un programme pour l’augmentation de ses vols en partance de Rabat et Casablanca à destination des provinces sahariennes, a annoncé, mardi à Smara, le directeur général de la RAM Driss Benhima. M. Benhima a indiqué que la compagnie nationale compte ajouter quatre vols aux trois autres vols hebdomadaires que comptent ses liaisons de Rabat vers Dakhla et Lâayoune.
La RAM examine en concertation avec le gouvernement une nouvelle promotion tarifaire ainsi qu’une révision des horaires des vols pour leur programmation sur la journée, a-t-il dit, en soulignant que l’engagement de la RAM à satisfaire les besoins des populations de la région coïncide avec les dispositions prises pour le développement d’un réseau pour les provinces sahariennes, dont le siège sera basé à Lâayoune.
Le DG de la compagnie nationale a, en outre, mis l’accent sur la Haute sollicitude royale dont SM le Roi Mohammed VI entoure les provinces sahariennes, qui s’est concrétisée notamment par la réduction du tarif des vols qui est actuellement de 800 DH aller-retour en cours de semaine et de 900 DH pour les week-end.
Par ailleurs, le ministre de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, a indiqué, pour sa part, que plusieurs projets ont été réalisés, entre 1975 et 2007, dans les provinces du sud portant sur la construction et la rénovation du réseau routier avec un investissement de plus de 3,2 milliards DH.
Concernant le programme prévisionnel 2008-2012, M. Ghellab a fait savoir que le ministère a élaboré un programme d’un coût global de 1,6 milliard DH, pour la construction, l’aménagement et l’entretien de 2500 km de routes et la réalisation et l’entretien de sept ouvrages d’art. Ce programme, a-t-il précisé, permettra de renforcer le réseau routier dans les provinces du sud du Royaume.
Pour ce qui est de l’infrastructure portuaire et du transport maritime, M. Ghellab a indiqué qu’un projet ambitieux de modernisation des ports situés dans les provinces du sud a été lancé depuis 1975, soulignant qu’il a été procédé dans ce cadre à la construction et à l’équipement de 5 nouveaux ports à Sidi Ifni, Tarfaya, Tan Tan, Laâyoune et Dakhla, en plus d’un sixième en cours de réalisation à Boujdour.
Le coût global de ces projets a dépassé les 2,5 milliards DH, a-t-il dit, précisant que le volume du trafic au niveau des ports des provinces du Sud a atteint, en 2006, quelque 4,5 millions de tonnes, contre 2,3 millions de tonnes en 1997, soit une augmentation estimée à 94%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *