Initiatives royales en faveur des jeunes d’Anefgou

Initiatives royales en faveur des jeunes d’Anefgou

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de Son Altesse le Prince Moulay Ismaïl, a visité, dimanche 4 mai à Anefgou, dans la commune d’Anemzi, la «Maison du Douar» et l’Atelier collectif de
ferronnerie, réalisés par la Fondation Mohammed V pour la solidarité dans le cadre de l’opération humanitaire Tounfite d’aide aux populations en situation précaire et particulièrement les mères et leurs enfants des villages des communes rurales de Anemzi, Agoudim, Sidi Yahya ou Youssef et Tounfite.
Ces réalisations marquent la dernière phase d’intervention de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, relative à la mise en œuvre d’un plan de développement durable qui porte sur un programme d’amélioration des conditions de vie de la population pour un coût global de 13 millions de dirhams (MDH).
Cette phase, réalisée en partenariat avec les associations locales et les départements concernés, comprend des projets à caractère socio-sanitaire, des activités génératrices de revenus, la formation professionnelle, l’appui technique aux associations et l’alphabétisation fonctionnelle.
Ainsi, la «Maison du Douar» est destinée à constituer un lieu de rencontre, d’éducation au développement et de gestion et d’accompagnement des projets locaux. Elle contient un bureau pour les 4 associations locales d’Anefgou, une salle de cours pour l’alphabétisation fonctionnelle et sanitaire, l’éducation non formelle, la sensibilisation et l’accompagnement des projets et la formation agricole. Elle comprend une salle de garderie, une bibliothèque, une bergerie collective pour l’élevage essentiellement des boucs et des béliers, un atelier de tissage, un atelier de broderie et de tricotage et une aire de jeux.
L’Atelier de ferronnerie, à l’instar des deux autres ateliers de poterie et de four à pain, est situé chez l’habitant. Il est géré par une famille du Douar et le collectif associatif d’Anefgou. Par ailleurs, les projets réalisés dans le cadre de cette phase relative à la mise en œuvre d’un plan de développement durable, visent en outre l’appui à l’amélioration des structures et des conditions d’accueil des touristes de montagne avec la rénovation, l’équipement et la formation des gestionnaires de 10 gîtes touristiques dans les localités de Aït Lahssaine, Assaka, Tighedouine, Agoudim (2), Tagoudite, Anefgou, Anemzi, Oguide et Tabouazamate (500.000 DH). Cette phase a également porté sur la distribution de 6.685 têtes de caprins et d’ovins au profit de 1.337 familles  réparties sur quatre communes (Anemzi, Agoudim, Sidi Yahya Ouyoussef et Tounfite), avec l’encadrement des bénéficiaires et sur l’amélioration de l’arboriculture à Tounfite. Il a été procédé aussi à l’introduction de fours améliorés, au profit de 1.114 foyers, soit 25% de la population, ce qui permettrait de réduire de 50% la quantité de bois consommée et contribuer ainsi à la protection de la forêt.
Cette action se traduirait par la réduction du temps de travail de femmes qui pourrait être consacré à l’alphabétisation et à la formation dispensée par les centres de formation et de développement durable (77.980 DH).


L’opération humanitaire Tounfite 2007, une initiative pilote


L’ « opération humanitaire Tounfite 2007 », lancée par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, constitue une première nationale destinée essentiellement à aider les populations en situation précaire. Cette opération, une nouvelle initiative qui vient couronner l’expérience accumulée par la Fondation à travers ses différents programmes humanitaires et de développement, est la première du genre au niveau national de par sa taille et la nature de son contenu.
Elle se caractérise par la conjugaison d’un ensemble d’actions relatives à l’aide à la scolarisation, au soutien alimentaire, à l’assistance médicale et au développement durable. D’un coût global de 23 millions de dirhams, cette opération qui profite à près de 24.000 personnes, a été réalisée en trois phases: la phase d’urgence humanitaire, la phase de réhabilitation de la population et celle relative à la mise en œuvre d’un plan de développement durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *