Innova 2006 : le génie marocain en action

Innova 2006 : le génie marocain en action

Le Salon international de l’innovation, de la recherche, du développement et de la technologie, Innova Maroc 2006, s’est ouvert mercredi dernier à Casablanca. Cette grand-messe se prolongera jusqu’au 9 du mois courant. Plusieurs inventions, parrainées par l’Agence marocaine pour la valorisation des inventions et la promotion des innovations (AMVIPI) sont exposées. Elles portent sur l’environnement, les NTIC, l’agriculture et l’industrie. Dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication, Lotfi Bennani, inventeur et directeur de l’AMVIPI a mis au point un nouveau système électronique intelligent de télémesure des polluants par GSM. "Il s’agit d’un système électronique de prélèvement des mesures des paramètres environnementaux. En cas de dépassement du seuil international, l’appareil envoie une sorte d’alerte par SMS. Les gaz nocifs détectés par ce système sont le CO, le NH4, l’O3 et le CO2", explique Lotfi Bennani. Il a déjà à son actif de nombreuses inventions, dont le système informatisé de gestion des serres agricoles et de fertilisants commandé par GSM, ainsi que le système électronique de télégestion et de télésurveillance via GSM.
L’autre invention qui démontre le savoir-faire marocain porte la signature de Hafid Greguer, Hassan Ammour et Abdelaziz Karmoudi. Il s’agit d’une antenne bi-bande originale en technologie micro-ruban avec un seul accès et un diviseur-combineur de puissance à large bande. C’est un système qui pourrait permettre de résoudre le problème de saturation de réseau cellulaire GSM.
Dans le domaine environnemental, Omar Aït Rahou propose un nouveau procédé de traitement des déchets électroniques et électriques. Le développement de cette invention, qui est la première à porter la signature de cet ingénieur quinquagénaire, a nécessité six années de travail. 
Cette 5ème édition accueille le plus jeune inventeur à avoir jamais exposé au salon Innova. Il s’agit, d’Amine Idrissi. Agé de 15 ans, ce jeune collégien a mis au point un parasol climatisé. Utilisable en été comme en hiver, ce parasol, qui fonctionne à l’énergie solaire, se distingue par un système commandé de réglage de la température. Son importance pourrait être plus appréciée lors du pèlerinage. Amine a pu découvrir son talent et son penchant pour la créativité lors des cours sur l’invention que son collège Bir Anzrane à Rabat, a initiés depuis l’année scolaire 2005-2006 dans le cadre d’une convention conclue avec l’Association de la jeunesse et la sensibilisation.
Sur la liste des inventions marocaines figurent également le développement d’une unité mobile pour extraire l’huile d’olive. Dans le domaine de l’habitat, Mohamed Laâbi, cadre dans une institution bancaire, a développé un système de construction antisismique par blocs qu’il a baptisé "Labibloc". «Ce nouveau système thermique et économique a l’avantage de réduire les coûts de construction immobilière avec une sécurité anti-sismique», indique-t-il.
Ces inventeurs, porteurs de projets, tablent beaucoup sur ce Salon, non seulement pour faire connaître leurs inventions, mais surtout pour trouver des partenaires ou des bailleurs de fonds.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *