Intempéries : Le ministère de la santé lance un plan médical

Intempéries : Le ministère de la santé lance un plan médical

«Les unités médicales mobiles vont intensifier les visites dans les zones touchées au niveau des cinq provinces ciblées ainsi que l’organisation de campagnes médicales spécialisées afin de fournir des prestations médicales, de la prévention et de la sensibilisation en faveur des populations touchées».

Suite aux récentes intempéries dans plusieurs régions du pays, le ministère de la santé vient de lancer un plan médical en vue de renforcer les capacités d’intervention et de prise en charge des populations sinistrées. Selon les responsables du ministère, «le plan couvre cinq provinces, à savoir Khénifra, Chichaoua, Al Haouz, Ouarzazate et Taroudant à partir du lundi 9 mai jusqu’à la fin du même mois». Pour la même source, «il s’agit d’une opération spéciale visant le renforcement de la couverture médicale des zones sinistrées à cause des dernières pluies». Ces mesures interviennent après que le ministère de la santé a déjà mobilisé des moyens d’intervention urgents pour faire face aux premiers dégâts.
«Le nouveau plan repose sur la stratégie de couverture médicale mobile via les unités médicales nomades et les caravanes médicales spécialisées avec la prise en charge de tous les cas compliqués au niveau des centres hospitaliers de références au nombre de 11 (hôpitaux provinciaux, régionaux et universitaires)».

Plus concrètement, le ministère annonce que «durant toute la période du nouveau plan, les unités médicales mobiles vont intensifier les visites dans les zones touchées au niveau des cinq provinces ciblées ainsi que l’organisation de campagnes médicales spécialisées afin de fournir des prestations médicales, de la prévention et de la sensibilisation en faveur des populations touchées».
Au total, quelque 260 interventions sur place ont été effectuées, ainsi que sept campagnes spécialisées avec la mise en place d’un système de coordination entre les unités d’intervention, les caravanes médicales et le réseau de prise en charge urgente. Le ministère confirme la mobilisation de 169 cadres entre médecins, infirmiers et pharmaciens.

Sur le plan logistique, les responsables ont mobilisé 21 unités médicales mobiles, 21 ambulances ainsi que 4 camions et hôpitaux mobiles. Il faut dire que les premières pluies qui se sont abattues sur certaines régions du pays durant la première semaine du mois de mai ont causé des dégâts matériels et humains importants. Selon un bilan du ministère de l’intérieur, six personnes avaient trouvé la mort, suite aux inondations provoquées par les fortes pluies qui se sont abattues, mercredi et jeudi derniers, sur les provinces de Taroudant et d’Ouarzazate.

La province de Taroudant figure parmi les plus touchées avec quatre morts d’une même famille qui ont été emportés par l’oued Oughri. Dans la province d’Ouarzazate, une femme est décédée après que les eaux et la crue des inondations ont submergé sa maison au douar Tasmart dans la commune de Ghassat, alors qu’un individu est décédé lors d’une tentative de traverser oued Dadès au niveau du douar Aska, Caïdat de Skoura.
Les autorités affirment que des précautions ont été prises alors que les habitants des zones à risque d’inondation ont été informés des dégâts éventuels pouvant être causés par les mauvaises conditions climatiques.

S’agissant des prévisions météorologiques, un bulletin spécial publié hier, mardi, annonçait des pluies ou averses fortes et des vents forts, notamment dans les provinces d’Agadir Ida-Outanane, Agadir Ait-Melloul, Essaouira et Chichaoua ainsi que les régions de Ouazzane, Khemissat, Meknès et Taounate.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *