Intempéries : mobilisation au ministère de l’Intérieur

Intempéries : mobilisation au ministère de l’Intérieur

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Maroc depuis le week-end dernier ont provoqué des premiers dégâts. Mardi dernier , plus de dix personnes ont été blessées dans l’effondrement de deux immeubles vétustes dans l’ancienne médina à Casablanca. Le drame s’est produit vers 6h00 du matin au quartier Arsat Ben Slama. Les blessés qui pour certains sont dans un état grave ont été hospitalisés. Les prévisions météorologiques pour les prochains jours ne sont pas rassurantes. «Le temps restera perturbé et instable tout au long de la semaine. D’importantes averses accompagnées de vent sont prévues.La vigilance est de mise», affirme à ALM, Mohamed Belouchi, responsable à la direction de la météorologie nationale. «Depuis le week-end dernier,l’anticyclone des Açores qui faisait obstacle aux perturbations atmosphériques vers l’Europe s’est disloqué, laissant un libre passage à une chaîne de perturbations atmosphériques qui a intéressé le nord-ouest et le centre du pays. Ce qui a donné lieu à de fortes précipitations sur le tangérois avec 157 millimètres au cours de la nuit du lundi au mardi. Ces perturbations ont touché le Souss avec 52 mm pour Agadir et 33 mm à Taroudant. Ces précipitations étaient précédées de vents forts atteignant les 112 km/ heure à Tétouan, 92 à Nouaceur et 82 à Rabat» explique-t-il. Les fortes précipitations n’ont pas été sans conséquence dans plusieurs villes du Royaume. A Agadir, les fortes pluies qui se sont abattues, depuis lundi soir, ont causé la perturbation du trafic routier et de légers dégâts matériels dus à l’infiltration des eaux dans plusieurs maisons, services et magasins commerciaux. Les pluies qui se sont abattues sur les préfectures d’Agadir Iddaoutanane et Inezgane Aït Melloul, ont entraîné une crue de certains oueds qui traversent la ville, ainsi que de légers dégâts matériels. Aucune victime n’a été signalée. Pour ce qui est de la ville de Tanger, celle-ci a connu d’importantes précipitations lundi dernier provoquant des inondations dans certains quartiers. Selon notre correspondante à Tanger, les inondations sont de faible ampleur et les dégâts matériels restent limités.
Dans le quartier Mghougha , zone industrielle de Tanger et qui est l’une des plus exposées aux risques d’inondation, la situation a été maîtrisée. Les autorités locales, les services de la protection civile et de sécurité se sont mobilisés suite à l’alerte aux très fortes pluies annoncées les jours précédents.
Par mesure de précaution, les autorités locales ont procédé lundi à la fermeture de certaines écoles. Par ailleurs, le trafic maritime entre Tarifa (sud de l’Espagne) et Tanger  a été provisoirement suspendu mardi en raison du mauvais temps. «Seuls les grands bateaux peuvent traverser cette zone. La hauteur des vagues présente un danger potentiel pour la navigation ordinaire» a déclaré à l’AFP le capitaine Abdelmajid Bekkay, de la tour de contrôle du port de Tanger. On ignore toujours la date de la reprise du trafic. 
L’année précédente, les fortes précipitations avaient causé d’importants dégâts matériels et des pertes humaines. Les victimes des intempéries sont mortes par noyade dans des crues d’oueds ou des suites de l’effondrement de maisons en pisé à cause des fortes précipitations.
Ces intempéries avaient inondées des terres agricoles. Plusieurs habitations bâties avec des matériaux artisanaux, très rudimentaires, sur les rives de cours d’eau ont été détruites par les pluies.
Les fortes précipitations  qui s’étaient abattues sur Tanger avaient  inondé plusieurs quartiers de la ville, interrompant la circulation sur plusieurs axes routiers et submergeant la zone industrielle de «M’Ghougha» et «Al-Majd» où plus de 150 usines avaient été inondées. Dans la région du Gharb, les dégâts matériels ont été importants. Au total, 80.000 hectares cultivés avaient été inondés par les pluies.Et pour cause, depuis le début de l’année, la région a enregistré 600 mm de pluie contre 300 mm pour l’année 2008.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *