Intenses contacts diplomatiques au Chili

Une délégation, conduite par Rachid Douihi, membre du Conseil consultatif pour les affaires sahariennes et ex-président du Front de Libération et de l’Unité, a tenu récemment une rencontre avec les représentants des médias chiliens et des agences de presse étrangères accréditées à Santiago ainsi qu’avec des professeurs universitaires. Au cours de cette rencontre, le débat a été axé sur les différents aspects politiques et humanitaires de la question du Sahara marocain. A l’issue des interventions des membres de la délégation marocaine qui ont rappelé les différentes étapes du dossier du Sahara et la disposition du Maroc à accepter une solution respectant son intégrité territoriale, les journalistes et les professeurs ont exprimé leur disposition à contribuer à la sensibilisation de la communauté de leur pays sur le sujet et ce, à la lumière des explications qui leur ont été fournies. Lors de leur rencontre, mardi dernier, au siège de la Chambre des Députés, avec Edgardo Riveros Marin, président de la Commission des relations extérieures à la Chambre, les membres de la délégation ont souligné que la grande majorité de la population du Sahara rejette le plan Baker et aspire à une solution pacifique qui garantit la souveraineté du Maroc et qui préserve l’identité sahraouie marocaine. M. Marin, membre du Parti démocratique Chrétien, qui s’est montré sensible et compréhensible à la position marocaine et aux craintes exprimées par les membres de la délégation quant aux risques que comporte le plan Baker, a exprimé son soutien à la recherche d’une solution politique au conflit du Sahara. Les représentants de la population sahraouie ont tenu, régalement, une réunion avec le président du Sénat, M. Andres Zaldivar. Ce dernier a exprimé sa grande estime pour le Maroc et l’intérêt que représentent les informations apportées pour le peuple et le gouvernement chiliens qui soutiennent la position du Maroc, surtout depuis la visite de l’ancien premier ministre, Abderrahmane Youssoufi à Santiago. Soulignant qu’il envisage de contacter le représentant permanent du Chili aux Nations unies aux fins de lui transmettre les préoccupations de la délégation marocaine concernant le dossier du Sahara, M. Pizarro a exprimé son respect de la volonté des peuples et souhaite que la communauté internationale parvienne à une solution qui respecte la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *