Interrogatoire des cinq Marocains de Guantanamo

Il s’agit des dénommés Abdallah Tabarek, Mohamed Ouzar, Ibrahim Benchekroun, Redouane Chakouri et Mohamed Mazouz qui avaient été soumis, conformément à la législation en vigueur, à une enquête préliminaire menée par la police judiciaire sous contrôle du procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat.
Les mis en cause, détenus au complexe pénitencier de la ville de Salé, sont poursuivis pour « constitution de bande criminelle pour préparer et commettre des actes de terrorisme, exécuter un projet collectif ayant pour objectif de porter atteinte à l’ordre public, faux et usage de faux et appartenance à une organisation interdite et non autorisée ».
La police judiciaire avait présenté, le 9 août dernier, après achèvement de l’enquête préliminaire, les cinq prévenus, arrêtés par les autorités sécuritaires américaines en Afghanistan, devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat, qui les a déférés devant le juge d’instruction pour enquête sur les actes qui leur sont reprochés.
Après l’interrogatoire préliminaire auquel ils ont été soumis par le juge d’instruction, dans le cadre des garanties que leur confère la loi, il a été décidé d’arrêter le 7 septembre comme date de l’interrogatoire approfondi au terme duquel il sera statué sur la question de la poursuite de leur détention provisoire, sachant que les cinq prévenus ont été informés, dès leur comparution devant le juge d’instruction, de leur droit de choisir un avocat, le cas échéant, leur défense sera désignée d’office par le tribunal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *