Intoxication alimentaire à Rabat

Les cas d’intoxication alimentaire signalés ces derniers jours à Rabat seraient dus à l’utilisation d’oeufs infectés de salmonelle. La confirmation a été donnée lundi par une source responsable à la préfecture de Rabat. Sept enfants âgés de 6 à 12 ans ont été victimes d’une intoxication alimentaire après avoir consommé de la «Mâakouda», friture à base de pomme de terre et d’oeufs dans une gargote de l’ancienne médina à Rabat (Souika). L’infection est due elle-même à la présence d’un microbe (salmonellose) dans les oeufs des poules atteintes de fièvre typhoïde, ajoute-t-on de même source. La police est à la recherche de la personne ayant préparé la «Mâakouda» et qui a disparu depuis jeudi dernier. Cette personne figurait parmi d’autres ayant fait l’objet, il y a plus de cinq ans, d’une enquête à la suite d’une intoxication alimentaire collective qui a entraîné la mort d’une personne. Le propriétaire d’une gargote de Souika a été condamné à 12 ans de prison dans le cadre de cette affaire. Une source médicale de l’hôpital des enfants du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) avait révélé, dimanche, que sept personnes au moins ont été hospitalisées à la suite d’une intoxication alimentaire collective. Les victimes, en majorité des enfants, sont depuis dimanche sous contrôle médical. Deux des victimes ont quitté l’hôpital lundi tandis que cinq autres sont admises aux soins intensifs, apprend-on de même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *