mai 23, 2018

 

Intoxication par ingestion : Le Crésyl nocif pour les ménages

Intoxication par ingestion : Le Crésyl nocif pour les ménages

Après l’eau de Javel, un autre désinfectant fait la une des alertes du Centre antipoison. Le Crésyl constitue un danger imminent pour les ménages marocains. Au premier semestre 2011, plusieurs cas ont été recensés levant le voile sur la nocivité de ce produit. «Certes l’intoxication au Crésyl ne constitue pas 1% des cas que nous recevons dans notre centre, mais nous avons été alarmés quant au danger que représente ce produit», déclare à ALM Houda Sefiani, médecin au Centre antipoison. Selon Dr Sefiani, près de 20 cas ont été déclarés en un mois. Un constat qui n’est pas à négliger.
Commercialisé dans les drogueries marocaines à des prix dérisoires, le Crésyl est embouteillé dans un emballage inconditionné. Bouteille d’eau ou petit bidon, la sécurité n’est pas assez certaine par ces récipients artisanaux. Notons que l’usage du Crésyl est prohibé dans les demeures, sachant qu’au Maroc il est considéré comme produits ménagers et souvent associé à d’autres produits chimiques, notamment l’esprit de sel (lma kataâ). Ce désinfectant est consommé pour des tentatives de suicide. Ainsi l’ingestion peut être provoquée ou accidentelle. «Nous mettons le point également sur l’accès des enfants à ce genre de produit qui est généralement livré dans un packaging non adapté. Les enfants peuvent facilement le confondre avec n’importe quelle autre boisson», souligne Dr. Sefiani. Ce que l’on ignore est que le Crésyl est destiné principalement à l’usage vétérinaire. «Le Crésyl est utilisé à la base pour le bétail notamment pour stériliser des écuries de certaines maladies», précise le médecin. En attendant de lever l’amalgame sur l’usage approprié de ce produit, il est utile de dévoiler ses composantes chimiques. Nous repérons, ainsi, deux facteurs déterminants, à savoir les substances bactéricide et fongicide. Le crésol, principal ingrédient, est un composé phénolique corrosif dont l’ingestion pourrait provoquer des lésions graves au niveau gastro-intestinal. «Ce produit caustique peut agir sur le corps par des irritations du tube digestif, de troubles respiratoires ou des ulcères d’œsophage. La vapeur qu’il dégage engendre des pneumopathies d’inhalation et des ulcérations ophtalmologiques», apprend-on du docteur Sefiani. Au plan cutané, le Crésyl est irritant et cause des mycoses profondes. L’intoxication par ingestion de Crésyl nécessite l’hospitalisation. Entre-temps, certains gestes à domicile peuvent intervenir, à savoir le lavage avec déshabillage devant les expositions cutanées. Les médecins interdisent par ailleurs toutes provocations de vomissement, car il ne faut jamais ressortir les produits caustiques pour ne pas développer des brûlures de l’appareil digestif.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *