Istihqaq : Appel à augmenter la valeur annuelle

Istihqaq : Appel à augmenter la valeur annuelle

«La valeur de 20 millions DH par an est minime bien qu’elle paraisse énorme. Espérons que la fondation améliorera ce montant».

Le vœu a été caressé, mercredi à Rabat, par Youssef El Bakkali, coordonnateur des services administratifs de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation–formation, lors de la cérémonie de remise des bourses d’excellence au titre de l’année 2015-2016 aux bacheliers excellents dont les parents sont adhérents à cette structure. «Nous avons reçu, cette année, 2.000 demandes avec mention très bien, mais nous n’avons pas pu les satisfaire toutes», enchaîne M. El Bakkali en rappelant que la fondation a délivré 100 bourses depuis 2003. Un nombre qui est passé à 500 bourses en 2007 tout en tenant compte de la dimension régionale.

Par l’occasion, le coordonnateur des services administratifs de la Fondation ne manque pas de donner des conseils à la 14ème promotion bénéficiaire de la bourse Istihqaq. «Aujourd’hui, c’est le tiers de votre parcours. Il ne faut pas lâcher. A l’université, il faut se prendre en main et garder le cap. Comme il ne faut pas avoir peur de l’échec au cas où l’orientation choisie n’est pas judicieuse. D’autant plus qu’il faut vivre sur une carrière passionnée», s’adresse M. El Bakkali aux futurs étudiants tout en louant les efforts de leurs parents. «Nous sommes également fiers des professeurs. Cela montre que nous avons une élite et un bon enseignement», ajoute-t-il.

Pour sa part, le ministre délégué auprès du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Khalid Berjaoui, ne manque pas de louer les efforts fournis par la Fondation. «Le nombre de demandes est énorme. Cela exige des efforts aux niveaux local et régional avant d’être géré au niveau central», précise le ministre qui estime que cette initiative démontre l’intérêt porté aux enseignants. «C’est aussi une initiative qui encourage les élèves à fournir des efforts au niveau du cycle supérieur», poursuit-il.

Ceci étant, ce sont les filles qui se taillent la part du lion quant à l’octroi de la bourse Istihqaq. En détail, la Fondation a reçu 2.670 demandes de bourses en provenance des 16 académies régionales du pays.

Basée sur les notes obtenues, ainsi que le taux de satisfaction des demandes de bourses par branche d’études et par académie régionale, une sélection des demandes a été réalisée par un comité de membres relevant des domaines académique et universitaire. A l’issue de cette sélection, 511 candidats ont été retenus dont 104 bénéficieront de la bourse nationale et 407 de la bourse régionale.    

A elle seule, la bourse nationale permet à l’étudiant(e) de recevoir 1.200 dirhams par mois durant ses trois premières années d’études, puis 1.800 dirhams par mois au cours de sa quatrième et cinquième années. A cela s’ajoute une aide supplémentaire de 2.000 dirhams accordée au début de chaque cycle. Quant à la bourse régionale, elle permet à l’étudiant(e) de recevoir 1.000 dirhams par mois durant ses trois premières années d’études.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *