Jalib : «Les webdesigners sont très demandés»

Jalib : «Les webdesigners sont très demandés»

Aujourd’hui Le Maroc : Les métiers du Web sont aujourd’hui en pleine expansion. Quel est le cursus proposé pour accompagner cette évolution ?
Bouchaib Jalib : Après une année de tronc commun où les étudiants s’initient aux arts plastiques, à l’histoire de l’art et au design, ces derniers peuvent alors choisir une des deux spécialités proposées par notre école, en l’occurrence le design d’environnement et le design graphique. Une formation de deux autres années est proposée aux étudiants pour obtenir un diplôme équivalent à la licence (Bac + 3) dans les deux spécialités précitées. Pour ceux qui désirent obtenir un diplôme équivalent au Master (Bac + 5) et qui ont un Bac + 3 en design graphique, ils peuvent choisir entre le design graphique et le multimédia.

Quelles sont les formations proposées par votre institution dans le créneau du design et du Web ?
Dans le secteur du design, plusieurs formations sont proposées, notamment dans le design publicitaire, d’édition, de packaging, d’aménagement d’intérieur, d’architecture commerciale, etc. Dans le Webdesign, l’orientation de l’école dans ce domaine insiste sur le design des sites, la création, l’intégration de l’image de synthèse et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Les étudiants sont-ils intéressés par le Webdesign ?
On remarque de plus en plus d’étudiants qui optent pour ce nouveau mode de communication. D’ailleurs, le marché du travail demande de plus en plus de profils polyvalents. Avant,  l’intérêt pour le Webdesign se manifestait après les stages, aujourd’hui, les étudiants viennent   à l’école avec des idées précises sur leur future orientation, vu que l’outil Internet est devenu indispensable dans la vie courante.

Jusqu’a quel point l’outil informatique peut-il servir l’art ?
La réticence qu’avaient les artistes envers l’outil informatique en général et le Web en particulier, commerce à s’estomper. Aujourd’hui, les artistes ont compris que ce nouveau mode de communication participe énormément à la vulgarisation de l’art, à la diffusion des œuvres d’art au grand public. Les œuvres d’art étaient confinées ans les musées ou les galeries privées généralement élitistes. Avec le développement des nouvelles technologies, on remarque que l’art s’ouvre davantage au public. L’art s’est  vu enrichir dernièrement d’une nouvelle tendance appelée Art numérique et dont Miwa Yanagi est l’un des chefs de file.

Quels sont les différents débouchés du Webdesign sur le marché du travail ?
Le marché de l’art s’est enrichi, ces derniers temps, d’une multitude de métiers qui gravitent autour du Webdesign. De plus en plus d’entreprises recherchent des profils pour réaliser des sites Web, des jeux on-line, des sites dynamiques, et d’autres produits à travers le Web. Le marché est de plus en plus demandeur d’artistes Webdesigners  qui réalisent des sites agréables, ergonomiques et qui valorisent l’information contenue dans les pages. La publicité est également un secteur qui peut bénéficier des compétences des Webdesigners.    

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *