Jamal Chahdi : «Il faut initier aux droits de l’Homme pour bannir la violence»

Jamal Chahdi : «Il faut initier aux droits de l’Homme pour
bannir la violence»

ALM : Quels sont les types de violences en milieu scolaire ?
Jamal Chahdi : Il y a tout d’abord la violence exercée par les instituteurs sur les enfants surtout au niveau de l’école primaire. Des professeurs se trouvent devant des petits garçons et filles n’ayant pas la capacité de se défendre et leur infligent ainsi des châtiments physiques et psychologiques pour les sanctionner. Il y a en deuxième lieu la violence exercée entre les élèves ou par les élèves sur leurs professeurs. Il y a également la violence exercée aux environs de l’école par des gens n’ayant aucun rapport avec l’école. L’Etat assume une grande responsabilité dans ce sens. Nous avons également la violence exercée par certains responsables administratifs sur les professeurs ainsi que la violence exercée par des professeurs sur leurs collègues.

Comment se manifeste la violence économique?
Il y a également la violence économique, étant donné que certains élèves n’ont pas les moyens suffisants pour avoir une bonne éducation. Nous avons aussi, par exemple, la violence des cours supplémentaires. Etant donné que certains élèves n’ont pas les moyens pour s’offrir des cours de ce genre donnant lieu ainsi à une inégalité des chances.

Comment peut-on remédier à ce problème ?
En effet, il faut commencer par initier tout le monde aux droits de l’Homme pour bannir la violence, la discrimination et le mauvais traitement de nos écoles. Il faut aussi s’inscrire dans la voie de la réforme de l’enseignement. Il est nécessaire de réformer les infrastructures scolaires et améliorer la situation des fonctionnaires du secteur de l’enseignement, et en premier lieu les enseignants. Il faudra également que tout le monde participe dans l’effort de la réforme de l’enseignement pour assurer un meilleur encadrement. Il est également important de commencer par l’amélioration de la situation économique des familles nécessiteuses. Les efforts déployés par l’INDH dans ce sens sont louables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *