Jardins d’enfants : une étape décisive

Jardins d’enfants : une étape décisive

Lorsque les femmes sont appelées à reprendre leur travail, après les vacances, le problème de la garde des enfants, ayant dépassé l’âge d’être admis dans une crèche mais, n’ont pas encore atteint l’âge de la scolarité, se pose avec acuité. Un vrai casse-tête pour les parents. Les établissements qui accueillent ces enfants abondent un peu partout dans la capitale économique du pays. Les prix pratiqués varient entre 250 et plus de 1.000,00 dirhams. S’ajoutent à cela les frais des fournitures scolaires, les repas, les activités parascolaires et le transport. Ces sommes ne sont pas à la portée de tout le monde. Chez certaines familles, notamment à revenu modeste, la solidarité familiale résout le problème. Ainsi, l’un des grands parents du père ou de son épouse débarque chez le jeune couple et prend en charge l’enfant pendant que sa mère est au travail. Mais, il faut qu’il soit disponible, encore en forme et acceptable par l’autre conjoint. Ainsi, le développement affectif et intellectuel du petit marmot se fait dans cette atmosphère. Chose qui pourrait avoir des répercussions négatives sur le petit enfant. Car, à un moment décisif de la formation de sa personnalité, l’enfant se trouve pris en charge par des personnes complètement déphasées par rapport à l’air du temps. Et pis encore, lorsque le petit marmot, relève de demain, est laissé entre les mains d’une bonne, absolument, désintéressée par son éducation. De nos jours, les jardins d’enfants, les garderies et les crèches collectives se sont considérablement développés pour encadrer et accompagner les enfants. Le souci affiché est de développer la personnalité, les sens et l’adresse des enfants, ainsi que la préoccupation de leur apprendre à vivre en collectivité. Mais dans les quartiers populaires, notamment dans la périphérie de la ville, il s’agit tout simplement des espaces pour la garde des enfants, sans aucune autre fonction éducatrice. L’anarchie, sous toutes ses formes. Certains parents, pouvoir d’achat oblige, se trouvent dans l’obligation de laisser leurs marmots dans ces espaces pendant toute la journée. Dans les établissements structurés, les jardins d’ enfants proposent des activités qui s’articulent autour des travaux manuels, modelage, découpage, tissage, exercices corporels tels que gymnastique ou danse. Les activités dirigées tiennent aussi une place importante, jeux éducatifs, exercices de langage, causeries, portant sur l’histoire, la géographie ou les sciences naturelles, activités artistiques, dessin, peinture, musique et chant. L’éducation se fait essentiellement au moyen de jeux, favorisant le bon déroulement des méthodes éducatives et fournissant aux petits enfants des occasions et l’environnement nécessaire à leur développement et à la manifestation de leurs capacités. L’objectif de ces formations est de faciliter l’épanouissement physique, cognitif et affectif de l’enfant, le développement de son autonomie et sa socialisation. Il faut dire que l’enfant d’aujourd’hui, c’est le responsable de demain dans la société. Et pour que cette société se développe, une attention particulière devrait être accordée à ces enfants dès leurs premiers jours.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *