Jawad Ziyat : les secrets d’un bon manager

Jawad Ziyat : les secrets d’un bon manager

C’est un ténor du low-cost au Maroc. Son ambition et sa rigueur lui ont servi d’échelle à la réussite. Il s’agit de Jawad Ziyat. Depuis  quelques mois, il s’est vu confier la mise en place de Jet4you, la première compagnie aérienne low-cost privée au Maroc. Ce n’est certainement pas un choix anodin qu’ont porté le groupe TUI, leader mondial dans le secteur du tourisme, et la Société d’investissement aérien (SIA) sur lui. Il est vrai qu’il a tout pour plaire, surtout sa détermination à relever les défis. «Ma vie est un fleuve», s’amuse-t-il à dire dès qu’on lui demande de prendre une pause pour revenir un peu sur les principales étapes de sa vie professionnelle. Le « fleuve » de M. Ziyat, né à Rabat en 1967, commence par un cursus scolaire des plus brillants. Baccalauréat en poche en 1985, il s’envole vers la France où il plonge corps et âme dans les études. Il décoche une maîtrise de physique de l’Université de Grenoble et un diplôme d’ingénieur de l’Ecole supérieure d’électricité (Supelec Paris). De retour au Maroc, c’est à Casablanca où il entame sa carrière professionnelle en 1991.
M. Ziyat est chef de production de détergents au sein de la multinationale Procter & Gamble. Il gère alors une équipe de 70 ingénieurs et techniciens et un budget de 20 millions de dirhams. Ses qualités managériales se confirmant au fil des jours, son ascension suit donc une courbe ascendante. En 1997, cet ingénieur est nommé directeur des aménagements et des investissements au ministère du Tourisme. M. Ziyat ne passera pas inaperçu, encore une fois, puisqu’il contribue à l’élaboration de la «Vision 2010» du tourisme et conçoit un projet dont il se montre particulièrement fier : «Je suis le papa du Plan Azur», affirme-t-il tout content.
Rendons à César ce qui lui appartient ! Dans le monde du tourisme, Jawad Ziyat semble baigner dans son élément. Il est vice-président des Sociétés nationales d’aménagement des baies d’Agadir et de Tanger et dirige, en même temps, le Comité de négociations avec les tours opérateurs à l’origine de «l’atterrissage» au Maroc de nouvelles compagnies aériennes. «J’avais envie de monter quelque chose de moi-même», confie M. Ziyat. Volonté exaucée. En juin 2006, le jeune manager quitte le ministère du Tourisme pour devenir président du directoire de Jet4you.
Alors que le low-cost fait à peine ses premiers pas au Maroc et qu’il n’a pas encore conquis le client marocain, M. Ziyat, lui, affiche sa confiance. Non, il n’a pas de potion magique, mais son esprit d’analyse lui donne toutes les raisons de croire à un avenir des plus prometteurs pour le low-cost au Maroc. «Je suis convaincu qu’avec le temps et la libéralisation du transport aérien, le low-cost aura sa place». Prouver au client qu’il est en de bonne main, qu’il est en sécurité et que son voyage se passera dans les délais fixés et dans les meilleures conditions qui soient, Jet4you veut en apporter la preuve. «Le low-cost obéit à un cahier de charges qu’il doit remplir.
Cela concerne le confort et la sécurité du client», insiste M. Ziyat. Pour ce manager, le low-cost devra jouer un rôle capital dans la promotion du tourisme en offrant plus d’opportunités aux voyageurs étrangers et nationaux. Après la liaison de Marrakech, Fès et Agadir à l’aéroport de Paris-Orly, Jet4you ajoute à son réseau l’axe Orly-Casablanca que cette compagnie aérienne est la seule à desservir. C’est clair : le visionnaire avait vu juste !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *