Journée nationale de la sécurité routière au Maroc, sous le slogan : «Je suis piéton»

Journée nationale de la sécurité routière au Maroc, sous le slogan : «Je suis piéton»

Chaque année, la Journée nationale de la sécurité routière est l’occasion de dresser les bilans et établir de nouvelles résolutions pour l’année à venir.

Mais cette année, le 18 février est bien plus que cela. Il est l’occasion de l’adoption d’une nouvelle stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025. Une Stratégie ambitieuse qui vise à marquer une rupture avec l’hécatombe sur nos routes. L’ambition est, en effet, grande. Le projet a pour ultime objectif de réduire le nombre de décès sur les routes de 25% à l’horizon 2020 et de 50% à l’horizon 2025. Il faut dire qu’avoir une réduction de 50% de décès par an équivaut à passer à moins de 1.900 tués par an à l’horizon 2025, avec un objectif intermédiaire de réduire à 2.800 le nombre de tués par an d’ici à 2020. La barre a donc été placée très haut.

Focus sur les piétons
54% des victimes de nos routes sont soit des piétons soit des usagers des deux roues. Et en milieu urbain, ce taux va jusqu’à 82%. Il était donc normal d’opter pour la sécurité des usagers vulnérables comme thème de la Journée nationale de la sécurité routière pour cette année 2016. Aussi, une énorme campagne dédiée est lancée, dès aujourd’hui, sur différents supports média et affichage public. A ce titre, une étude a été réalisée par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), analysant les accidents de la circulation impliquant les usagers vulnérables entre 2010 et 2014. Cette note d’analyse statistique traite les problématiques des accidents de la circulation impliquant les piétons et les conducteurs des deux-roues (cycles sans moteur et cycles avec moteur). Les données des accidents de la circulation sur la période 2010-2014 y sont analysées pour déterminer les facteurs qui caractérisent les accidents impliquant cette catégorie d’usagers vulnérables.

Les enfants, principales victimes de nos routes
Durant les 5 dernières années, le Maroc a enregistré une moyenne annuelle de 21.338 victimes des accidents de la circulation parmi les piétons, réparties entre 1.054 tués, 2.404 blessés graves et 17.880 blessés légers parmi cette catégorie d’usagers vulnérables de la route. Par contre, la répartition des piétons victimes des accidents de la circulation par milieu montre que le nombre de tués parmi cette catégorie est plus élevé en rase campagne (51,5%) qu’en agglomération (48,5%). Et puis inversement, les cas de blessés graves et de blessés légers parmi les piétons sont majoritairement recensés en agglomération avec des parts respectives de 61,4% et 89%. Autre spécificité relevée, selon le genre, les hommes sont majoritaires en tant que victimes piétonnes des accidents de la circulation. En effet, ils représentent 76,42% des tués, 71,67% des blessés graves et 61,59% des blessés légers parmi cette catégorie d’usagers de la route. Enfin, le constat le plus triste est sûrement celui que les enfants de moins de 15 ans, avec 23,81% des tués piétons, constituent la tranche d’âge la plus touchée par les accidents mortels impliquant les piétons. Elle est suivie par de tranche d’âge «65 ans et plus», qui représente 18,60% des tués piétons, et la tranche d’âge «45 à 54 ans», qui représente 12,49% de l’ensemble des tués piétons.

Les usagers des deux-roues très exposés
Sur les cinq dernières années, le Maroc a enregistré une moyenne annuelle de 39.180 accidents corporels de la circulation routière impliquant des conducteurs des deux-roues, soit des moyennes annuelles de 912 tués, 3.448 blessés graves et 26.896 blessés légers parmi les deux-roues. La répartition des accidents de la circulation impliquant les conducteurs des deux-roues fait ressortir que la majorité de ces accidents (83,2%) survient en agglomération. S’agissant des victimes, 50,6% des tués parmi les conducteurs des roues sont enregistrés en rase campagne. Par contre, les cas de blessés graves et de blessés légers parmi les conducteurs des roues sont majoritairement recensés en agglomération, avec des parts respectives de 56,1% et 86,3%.

Évolution sur 10 ans

S’agissant des statistiques définitives, les résultats de l’année 2014, en comparaison avec les statistiques de 2005, sur 10 ans d’évolution, font ressortir les variations suivantes :

Securite-routiere-Evolution

Bilan 2015 en chiffres

Le bilan définitif des statistiques provisoires des accidents de la circulation au titre de l’année 2015 révèle que l’hécatombe routière a été cruelle. En effet, en comparaison à 2014, le nombre d’accidents enregistrés sur tout le Maroc a marqué une hausse à deux chiffres (+14,89%) pour se chiffrer à 78.864. Dans le détail, les statistiques révèlent :

Securite-routiere-Bilan-2015

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *