Jumelage entre Marrakech et Marseille

Jumelage entre Marrakech et Marseille

ALM : Vous venez de signer une convention de jumelage de Marseille et Marrakech. Quels sont les objectifs de cette opération?
Jean-Claude Gaudin : Ce n’est pas seulement une seule convention, mais plusieurs accords de coopération entre les deux villes qui ont été signés. Nous aspirons à renforcer les liens d’amitié et les relations bilatérales dans les domaines socio-économique, culturel et sportif. Comme vous venez de le constater, ces accords concernent plusieurs secteurs, notamment une convention-cadre entre les deux mairies, une deuxième entre les deux Chambres de commerce, une troisième entre les deux chambres d’artisanat, une quatrième qui vise le domaine culturel entre la Faculté des sciences appliquées et l’université de Marseille. Sans oublier une convention relative à l’assistance entre le CHU de Marseille et l’hôpital Ibn Zohr (la Mamounia) de Marrakech.
Pourquoi la mairie de Marseille accorde-t-elle un intérêt particulier à Marrakech?
Il est évident que ces accords sont le fruit de deux ans de préparations et de discussions entre mon ami Omar El Jazouli, maire de la ville de Marrakech, et moi-même. Dans le cadre d’une politique qui vise à renforcer les relations entre les pays du Maghreb et la France, nous avons toujours privilégié le Maroc en général et Marrakech en particulier. Dans le domaine des investissements, les promoteurs marseillais sont présents dans plusieurs villes du Royaume. La Marseillaise-des eaux est déjà chargée de l’assainissement et la distribution de l’eau potable de Meknès et Fès. Nous sommes actuellement en discussion avancée avec le maire de Marrakech pour obtenir une concession similaire à Marrakech.
Le récent élargissement de l’Union européenne a-t-il des répercussions positives sur les relations économiques avec le Maroc?
Le Maroc a toujours été considéré par l’Union européenne comme un pays qui bénéficie de tous les avantages qu’accorde le marché à ses partenaires privilégiés. Il est vrai que le Maroc offre des potentialités d’investissement énormes aux pays de l’Union. Le tourisme est un des secteurs qui bénéficient le plus de l’implantation des promoteurs européens. La France est le premier marché émetteur pour la destination Maroc en général et Marrakech en particulier.
Le Maroc a élaboré un programme ambitieux pour accueillir dix millions de touristes en 2010, pensez-vous que le Royaume est capable de réussir ce défi?
Le Maroc est un pays jeune qui a beaucoup d’ambitions. Il est capable de réussir à réaliser cet objectif. Avec toutes les réalisations entreprises actuellement dans les différents domaines, particulièrement, les droits de l’Homme et l’émancipation de la femme, le Maroc est désormais sur la bonne voie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *