Karam, un travail de proximité

L’association «Karam» pour la protection des enfants en situation difficile à Safi a été créée le 2 novembre 1997. Objectifs : assister et accueillir les enfants en situation précaire, protéger les enfants des rues et les intégrer dans la société, lutter contre l’analphabétisme et aider les enfants issus des familles défavorisées en milieu rural. Ainsi, depuis sa création, l’association, sous la présidence de l’infatigable militante associative, Karima M’Kika, a mis à la disposition de cette frange de la société dans la région un espace d’écoute et d’accueil et une équipe pédagogique compétente. Ses interventions sont axées sur une approche d’insertion dans les structures sociétales existantes, en l’occurrence, la cellule de base, la famille, l’école et les centres de formation professionnelle. Cette approche commence d’abord par une enquête sur le terrain.
Lors de cette étape, les éducateurs de l’association tissent des relations de confiance avec les enfants en situation précaire avant de les convaincre d’intégrer le centre d’accueil. Ensuite, vient l’étape du centre. Là une phase d’écoute, opérée par un psychologue, permet de cerner la personnalité de l’enfant, comprendre son vécu antérieur, en vue de mettre en place une stratégie individualisée, selon les cas. Un travail de proximité permettant de décortiquer le mal de cette catégorie de la société.
Au cours de cinq ans de travail associatif, et avec les moyens de bord, l’association a fait bénéficier 212 enfants du programme d’intégration, a intégré dans leurs familles 191 enfants et fait bénéficier 106 enfants du programme d’initiation professionnelle et de micro-crédits, scolariser 93 enfants et intégrer en milieu professionnel sept enfants. Selon une enquête réalisée par l’association en décembre 2001, la ville de Safi compte quelque 587 enfants en situation difficile dont une grande partie bénéficie des prestations de l’association « Karam », pour la protection des enfants en situation difficile.
Lors de sa visite à Safi vendredi dernier, S.M. le Roi Mohammed VI, comme à son habitude, est allé sur place s’enquérir de la situation des enfants en situation difficile qui bénéficient des services de cette association. Un geste fort de la part du souverain qui a dévoilé à l’occasion la plaque commémorative de cette visite avant d’effectuer une tournée dans les différentes dépendances de l’association.
Lors de cette tournée dans les pavillons de l’association, Mme M’Kika a présenté à SM le Roi des explications sur le rôle et les actions de cette association créée en novembre 1997. Il est à souligner que l’association « Karam » pour la protection des enfants en situation difficile est financée par des contributions de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, de la région Doukkala Abda, des membres de l’association et des bienfaiteurs.
Dans ce cadre, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité a doté l’association d’équipements informatiques, d’articles de sports, de matériels de cuisine et de jardinage et d’équipements de bureau, d’un coût global de 240.263,70 de dirhams. Au bout de cinq ans de travail, l’association compte à son actif plusieurs projets caritatifs. Une mission noble qui demande des sacrifices tous les jours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *